Article 0

Les photos peuvent vous faire rêver, mais beaucoup d’activités qui concernent des animaux cachent une triste vérité, celle de la maltraitance. Caresser un tigre, monter sur un éléphant, prendre des tortues dans vos bras, ça vous paraît normal ça ? Ce n’est pas mieux d’observer les animaux dans leur habitat naturel et de loin ? Pour la photo souvenir c’est peut-être plus compliqué mais pour le bien-être animal, c’est la meilleure solution. En voyage, il est de notre devoir à tous d’être responsable et de ne pas participer à des activités qui nuisent à la santé des animaux. Voilà quelques exemples de ces activités et pourquoi vous devriez les éviter.

 

NB : Je vous donne quelques activités à éviter, évidemment il existe des endroits où les animaux sont recueillis, soignées et où les visites des touristes sont les principales ressources. Mais si vous avez l’occasion de toucher les animaux par exemple, posez vous des questions, car ça peut être dangereux pour eux. Il existe aussi des endroits où les animaux sont bien traités mais il n’empêche qu’ils ne sont pas supposés être là. Bref, je souhaite juste vous donner à travers cet article la possibilité d’ouvrir vos yeux et d’être au courant avant de prendre la décision de faire telle ou telle activité. 

 

| Les promenades à dos d’éléphants

 

C’est une pratique tellement courante en Thaïlande, en Inde et dans d’autres pays d’Asie. Mais monter sur un éléphant n’a rien d’anodin et de naturel. Les éléphanteaux sont arrachés à leur mère dès leur plus jeune âge pour être dressés le plus rapidement. Ce dressage les brise car il nécessite beaucoup de violences pour dompter ces gros animaux. Les jeunes éléphants sont attachés avec des cordes ou des chaînes qui les blessent. Ils sont ensuite montés de force et violentés pour accepter par la contrainte d’être montés par des touristes à longueur de journée.

Les dresseurs utilisent des bâtons avec des pics pour les contrôler et leur faire faire ce qu’ils souhaitent. Une fois prêt pour les touristes, ils sont utilisés à outrance, souvent sous une chaleur de plomb, forcés de porter des poids souvent trop lourds pour leur permettre une bonne santé. Mais les gens ne se rendent pas compte que pour en arriver là, l’éléphant a été battu, laissé assoiffé et affamé pour littéralement briser leur conscience animale. Pensez-y à deux fois avant de grimper sur le dos d’un pachyderme et préférez les observer dans leur habitat naturel.

 

 

| Les parcs marins

 

Les parcs marins et particulièrement ceux qui ont des orques en captivités sont à éviter. Ces animaux très intelligents ressentent les sentiments tout comme nous. Ils sont forcés de rester dans un endroit très restreint comparé à leur habitant naturel et d’enchaîner des tours  contre-nature pour satisfaire les touristes. Ils subissent beaucoup de stress et de solitude durant leur captivité, bien loin de leur tranquillité habituelle à nager des dizaines de kilomètres dans un immense océan. Ne participez pas à ces tortures et préférez plutôt essayer de les observer en pleine mer.

 

| Les spectacles de singes

 

Des singes habillés, des singes qui jouent à des jeux, des singes qui dansent, ça peut paraître divertissant mais c’est tellement contre nature pour ces primates. Ils sont forcés d’apprendre des tours, dressés à coups de bâtons, attachés à des laisses ou même avec des colliers électriques. Ils sont obligés de faire des tours qui leurs entraînent des déformations et des blessures. Et quand ils ne sont pas en représentations, les singes sont enfermés dans des petites cages qui les poussent au stress et à la dépression. Quel est le but d’aller voir ce genre de choses ?

 

 

| Prendre des photos avec des tigres

 

Probablement l’une des pires activités possibles. A partir de quel moment on se dit que c’est normal de poser à côté d’un tigre qui dort à moitié ? Ca ne traverse pas l’esprit que l’animal n’est surement pas dans son état normal tout ça pour plaire à des put*ins de touristes qui veulent juste leur photo souvenir ? Oui je m’énerve un peu vite sur certains sujets. Mais quand même ! Il ne faut pas être bête pour se rendre compte que pouvoir caresser un tigre ce n’est pas normal. Ces animaux sont enfermés dans des mini enclos, drogués pour rester calmes en présence des touristes et enchaînés pour ne pas bouger. Bref vous l’aurez compris, c’est une activité à BANNIR et si vous pensez le contraire, vous êtes dans le déni ou alors vous vous en fichez de la cause animale.

 

| Les parcs et les spectacles d’ours

 

Quand ils sont dans la nature, les ours sont très solitaires. Or, dans la plupart des parcs et des spectacles, ils sont obligés d’être en “meute” et cela leur cause un stress particulier et des maladies supplémentaires. Sans parler du fait qu’ils sont dressés pour faire des tours, souvent déguisés comme des humains et obligés de faire des actions qui sont totalement contre nature. Ce genre de spectacles sont à bannir. Heureusement il existe tout de même des parcs “respectueux”, je le mets entre guillemets car il n’empêche que les ours restent en captivité, mais au moins ils sont soignés comme il faut, non dressés pour les spectacles et souvent protégés par des programmes de réinsertions. Faites bien vos recherches avant d’aller dans ces endroits !

 

| Tenir et toucher les tortues de mer

 

Dans certains pays, des activités permettent de toucher et de porter des tortues de mer. Il faut savoir qu’en France il est totalement interdit de manipuler et de perturber les tortues marines. Alors si cette loi (oui parce que c’est une loi chez nous) existe, ce n’est pas pour rien. Si vous croisez une tortue sur la plage, elle est surement en période de ponte. C’est un moment très important que tout dérangement pourrait déstabiliser. Il ne faut pas s’approcher de ces tortues, ne pas les éclairer avec des lumières artificiels et évidemment ne pas toucher la tortue ni les oeufs. Seules certaines associations sont en mesure de proposer des activités pour observer la ponte sans danger pour les tortues, encore une fois renseignez vous bien !

Si vous croisez une tortue en mer, ne la touchez surtout pas (vous pouvez lui transmettre des maladies sans le savoir), ne vous approchez pas trop d’elle sauf si c’est elle qui se rapproche de vous (mais on ne la touche toujours pas !), ne vous mettez pas en travers de son chemin (elle y verrait un danger), ne poursuivez pas une tortue qui s’éloigne de vous et préférez rester en surface pour l’observer d’en haut afin de lui éviter tout stress. Si une activité vous est proposé pour nager à plusieurs autour d’une tortue, vous proposant de les toucher au passage, passez votre chemin.

 

| Nager avec les dauphins

 

Ca vous fait rêver de nager avec les dauphins ? Oui, mais attention, cette activité peut fortement les perturber. Evidemment, je ne parle pas de ce moment totalement fou où on se retrouve par hasard avec des dauphins qui viennent jouer (bien qu’ils ne faillent quand même pas les pourchasser ni les toucher évidemment). Je parle de ces activités qui permettent d’aller toujours aux mêmes endroits, à plusieurs bateaux, pour aller voir des dauphins sauvages ou non. Et bien sachez que c’est très néfaste pour les animaux  : sans cesse dérangés par les nombreux bateaux et tous les touristes, les dauphins ne peuvent plus se nourrir, s’occuper des bébés et se reposer comme ils veulent.

Il ne faut en aucun cas que le bateau poursuive les cétacés, que les touristes soient en contact direct avec eux ou que l’activité pousse les dauphins à rester au même endroit alors qu’ils sont censés être en mouvement. Sachant que ces activités se font assez proche des côtes (les touristes n’ont pas envie de faire 4h de bateau en général), ce sont souvent les mêmes groupes de dauphins qui sont rencontrés et donc dérangés. Les bruits de tous les moteurs sont aussi néfastes pour les dauphins qui ne peuvent communiquer comme ils le souhaitent.

Si vous souhaitez nager avec les dauphins car c’est votre rêve (et je peux le comprendre), faites-le avec une agence responsable (qui ne coupe pas la route aux animaux, ne les poursuit pas, coupe son moteur ou mieux vous emmène avec des canoës par exemple, et vous indiquent des endroits où peu d’autres agences vont) ou alors faites le par hasard en allant faire du snorkelling et en ayant de la chance. Oui ça peut paraître bête comme conseils mais c’est magique. On l’a vécu avec Charlie à Zanzibar, ils sont arrivés de nul part et sont passés à quelques mètres de nous alors qu’on nageait en pleine mer, magique !

 

 

| Les corridas

 

Un débat bien houleux ! Entre traditions et maltraitance, le sujet de la corrida est bien compliqué. Mais… envoyer un animal à la mort tout simplement pour un spectacle, ça ne tranche pas le débat ? Car oui, le but d’une corrida c’est d’arriver à la fameuse “mise à mort” où le matador, après avoir joué avec l’animal en sang pendant de longues minutes, décide de lui donner le coup fatal. Sans autre but que de répondre à la tradition d’un spectacle pour le public. Le taureau est censé mourir à cause d’un poignard planté dans sa colonne vertébrale, un geste parfois manqué qui laisse l’animal en totale agonie.

C’est un vraie massacre et rien d’autre que de la matraitance. Selon PETA, chaque année plus de 250 000 taureaux meurent dans les corridas dans le monde, qui sont financés par l’argent des spectateurs mais aussi par des subventions publiques. Ca doit s’arrêter.

 

| Les calèches tirées par des chevaux

 

Une balade en calèche ça vous dit ? Oui c’est chouette, mais ouvrez les yeux sur l’état des chevaux qui vous tractent. Dans certains endroits, les chevaux utilisés pour tirer les calèches enchaînent les balades du matin jusqu’au soir, sont attachés en plein soleil pendant les “pauses” et beaucoup de bêtes meurent à cause de la malnutrition, des blessures et des maladies. La surcharge de travail qui est imposée à ces chevaux les torture petit à petit.

Evidemment et heureusement, ce n’est pas le cas pour toutes les balades en calèches ! Mais si vous souhaitez en faire, prenez quelques minutes pour observer : l’état des chevaux (sont ils maigres ? leurs pieds sont-ils en bon état ? ont-il l’air épuisés ?) et l’endroit où ils sont (est-ce qu’il y a de l’ombre ? est-ce qu’il y a de l’eau ? sont-ils détachés des calèches pendant leur pause ?). Si vous avez des doutes par rapport à ces questions, abstenez-vous de faire cette activité.

 

| Les cirques

 

Emmener ses enfants au cirque peut paraître une bonne idée, mais si vous tenez à leur donner une éducation responsable, retenez vous de le faire si ces cirques utilisent des animaux. Bien qu’ils puissent être bien traités dans certaines d’entre eux (car ce n’est vraiment pas le cas partout), il faut bien se rendre compte que ces animaux n’ont rien à faire dans des cages, à faire des tours devant les touristes. Les lions, les éléphants ou les tigres devraient être au mieux en pleine nature ou au pire dans une réserve. Ils sont confinés, privés de vie sociale avec leurs congénères et forcés à faire des choses contre-nature. Ne participez pas à ça, il existe de très bons cirques qui n’utilisent pas d’animaux sauvages !

 

kenya le p'tit reporter blog

 

Vous l’aurez compris dans cet article je vous parle beaucoup des choses “contre nature” qui sont faite aux animaux. Car toutes ces activités se ressemblent au final, elles utilisent des animaux qu’il faudrait plutôt laisser en paix dans la nature et loin de l’homme. Alors si vous voulez voyager responsable, prenez le temps de réfléchir avant de vous engager dans une des ces activités et posez vous les bonnes questions.

 

Une petite note ?
Share This