Article 0

Bon, ça fait pas mal de temps que vous me demandez de faire un article complet sur tout le matériel que j’utilise, que ce soit pour mes photos comme pour mes vidéos, pour mes voyages comme pour mes reportages. Et bien bonne nouvelle, le voici enfin. Je vous donne toutes mes références mais aussi mes avis et conseils. N’oubliez pas que chacun a besoin d’un matériel spécifique à son domaine et à son utilisation !

 

En tant que photographe, vidéaste et reporter, mon matos est mon meilleur ami et plus simplement, mon outil de travail. J’ai envie d’avoir du matériel en lequel je peux avoir confiance, qui allie une qualité professionnelle avec une ergonomie faite pour le voyage en immersion. Au fil du temps j’ai souvent changé d’appareil, tout simplement parce que mes envies, mes besoins (et mon budget) ont évolué au fur et à mesure de mes projets.

Je tiens quand même à préciser que je suis autodidacte, je ne suis pas spécialiste pour vous dire que tel ou tel appareil est meilleur que l’autre ou que mon avis est à suivre forcément. Je donne juste mon avis perso par rapport à ce que j’aime et à mes expériences !

 

 

Mon boîtier photo et vidéo : le SONY A7III

 

J’ai cru revivre quand j’ai commencé à travailler avec ce petit bijou. Car il allie littéralement tout ce dont j’ai besoin : la qualité avec l’ergonomie. Le Sony A7III fait partir des hybrides de chez Sony. En gros dans cette marque il y a les Sony A7S qui sont spécialisés vidéo, les Sony A7R qui sont spécialisés photo et enfin les Sony A7 des hybrides polyvalents, performant sans compromis dans la photo comme dans la vidéo.

Après réflexions mon choix s’est donc tourné vers l’A7S III car j’ai besoin de la vidéo autant que de la photo. L’A7 III dispose d’un capteur plein format de 24 Mpx, une plage iso de 50 à 204 800, un auto focus à 693 points (l’un des meilleurs de la marque), une rafale de 10 im/s, il enregistre en vidéo 4K HDR, possède un système de stabilisation 5 axes intégrée et enfin pèse 650g nu. Ce dont j’avais le plus besoin, c’était d’avoir un appareil qui mixe plein format / excellent auto focus / qualité vidéo / poids raisonnable. Et je peux dire, après plusieurs mois d’utilisation, que j’ai trouvé ce qui m’allait !

 

Acheter le Sony A7III

 

sony A7iii

 

Mon objectif unique : le Sony 24-105mm f/4

 

Voilà encore un choix qui est propre à chaque photographe : l’objectif. Moi depuis longtemps j’ai l’habitude de n’en utiliser qu’un seul. Tout simplement parce qu’étant souvent en vadrouille, je ne peux pas me permettre de ma balader avec une tonne de matériel et de changer d’objectif toutes les 5 minutes. J’ai donc décidé de trouver le compromis parfait et de m’y adapter tout simplement. J’ai fait le choix du 24-105 f/4. Pourquoi ? Parce que j’ai besoin d’un grand angle et que le 24mm en plein format est très bien pour ça.

Mais j’ai aussi besoin d’un zoom pour les sujets éloignés ou pour faire des effets. Avec le 105mm j’ai déjà un zoom correct que je peux passer en 150mm grâce au recadrage automatique du capteur APS-C sur mon Sony (en gros en touchant un seul bouton mon capteur peut passer de plein format à APS-C et donc gagner en zoom sans trop perdre en qualité). Enfin, j’avais besoin d’un objectif lumineux mais sans avoir la nécessité d’en prendre un incroyable non plus. Alors avec la puissance de mon boitier en basse lumière, je suis parti sur un objectif qui a une ouverture maximale de F/4, ce qui me permet de prendre de magnifiques photos en intérieur et de nuit par exemple.

Après plusieurs mois d’utilisation le 24-105mm f/4 de chez Sony s’avère être un bon choix. Je peux autant faire mes photos de mariage, que mes reportages ou des photos de pub ! La seule chose dont j’aurai besoin, c’est d’un zoom plus performant pour les quelques fois où je dois prendre des animaux de loin en photo.

 

Acheter le Sony 24-105mm f/4

 

 

Mon ancien boitier : le Nikon D850 avec un 24-70mm f2,8

 

Avant de passer chez Sony, j’avais un Nikon D850 couplé la plupart du temps avec un 24-70 f2.8 + un 70-300mm. J’ai pu faire mon tour du monde avec ce matériel, me permettant de faire de jolies clichés et de jolis vidéos. Le D850 disposait d’un capteur plein format 45 Mpx, sensibilité ISO de 64 à 25 600, enregistrant de la vidéo 4K et pesant presque 1kg nu. Et c’est bien ça qui m’a poussé à changer de matériel à long terme. La qualité des photos était top, mais je n’avais pas besoin de 45 Mpx et surtout couplé avec un objectif le tout pesait trois tonnes à bout de bras. Pas grave pour un photographe de mode par exemple, mais pour un reporter ce n’est vraiment adapté.

J’avais la plupart du temps un Tamron 24-70mm f2,8, un objectif très lumineux, grand angle et petit zoom, assez polyvalent pour le voyage. Je le couplais avec un 70-300mm quand j’avais besoin d’un zoom plus conséquent. J’ai beaucoup aimé ce matériel d’un point de vu technique mais encore une fois, ce n’était pas du tout ergonomique pour mes besoins.

 

Acheter le Nikon D850

Acheter le Tamron 24-70mm f2,8

 

 

Mon drone : le DJI Mavic Pro 2

 

Un petit drone compact, performant et parfait pour les voyages ! Le DJI Mavic Pro 2 est le dernier modèle grand public sorti de la marque à ce jour. Il est équipé de la toute nouvelle caméra Hasselblad L1D-20c, permettant de réaliser de magnifiques photos 20 Mpx avec une ouverture allant de f/2,8 à f/11. Il enregistre des vidéos au format 4K HDR 10 bits, et permet de faire des hyperlapses. Sa vitesse de pointe est de 72km/h, avec une durée de vol maximale moyenne de 31 minutes par batterie et des hélices avec réductions du bruit sonore.

Il possède un incroyable système de détection d’obstacle multidirectionnel : devant, derrière, en dessous, à droite, à gauce, etc. Et enfin, il pèse 900g et ne prend vraiment pas de place dans un sac. Après des années d’utilisation, je suis plus que satisfaite de ce drone !

 

Acheter le DJI Mavic Pro 2

 

 

Mon ordinateur : le Mac Book Pro retina 15 pouces mi-2015

 

Voici les caractéristiques techniques de cet ordinateur (qui n’est plus commercialisé en neuf mais que vous pouvez retrouver en reconditionné) : un processeur Core i7-4770HQ quadricœur à 2,2 GHz (Turbo Boost jusqu’à 3,4 GHz), 16 Go de mémoire vive à 1 600 MHz, un SSD PCIe de 256 Go et une carte graphique intégrée Intel Iris Pro. C’est un ordinateur que j’ai depuis 2017 et qui me ravi totalement. Je l’ai pris en 15 pouces car j’ai besoin d’un grand écran pour mes montages vidéos mais malgré sa taille il reste facilement transportable dans un sac.

Sa puissance et sa fiabilité me permettent de l’utiliser au quotidien avec plusieurs applications lourdes d’utilisations en même temps comme photoshop et premiere pro. J’en suis totalement satisfaite et je ne changerai pas de si tôt ! En plus comme c’est un Apple et que j’ai un Iphone, j’ai accès à toutes les fonctionnalités de jumelage et de cloud pour protéger d’un côté ce que j’ai sur mon appareil et pour partager rapidement les données que je veux échanger entre mon téléphone et mon ordinateur.

 

Acheter le Mac Book Pro 2015 en reconditionné

 

 

youtube le ptit reporter

 

 

Mon stabilisateur : le DJI Ronin S

 

Je possède depuis pas mal de temps le stabilisateur DJI Ronin S mais pour être sincère, je l’utilise assez peu. Il est super performant mais j’en ai rarement besoin au final, en tout cas pour le moment. Avec le système de stabilisation de base de mon Sony, je peux faire la plupart de mes images sans stabilisateurs additionnel. C’est seulement pour certains types d’images que je commence à en avoir besoin. Bien qu’il soit assez ergonomique, je le trouve toujours trop lourd et encombrant pour mes besoins de reportages à l’étranger, j’aimerai bien trouver un meilleur compromis !

Mais pour un(e) vidéaste pro, c’est un accessoire indispensable. Il a une stabilisation 3 axes supérieure, une capacité de charge utile testée de 3,6 kilos (parfait pour les gros appareils ou gros objectifs) et de nombreuses fonctions de contrôle incluses. Il faut prendre le temps de comprendre son fonctionnement pour ensuite se régaler des nombreuses possibilités de créativité que le Ronin S offre !

 

Acheter le DJI Ronin S

 

 

Mon micro externe : le Rode video mic pro

 

Voilà un micro que je trouve parfait pour mes reportages et mes interviews. Le Rode video mic pro est compact et léger permettant une très bonne qualité de captation des sons. Il fonctionne sur pile 9V, permettant une autonomie d’environ 70h d’utilisation et d’un système anti vibration. Bref, si vous avez regardé ma série documentaire, vous pouvez vous faire une idée du rendu de ce micro ! Pour les situations avec un fort vent, il faut l’équiper d’un “deadcat” qui atténue le vent, en revanche il ne convient pas vraiment pour la réalisation de voix off.

 

Acheter le Rode Video Mic Pro

 

 

Mon micro voix off : le Rode NT USB

 

Après avoir testé mon vidéo mic pro pour faire quelques voix off j’ai vite compris que ce n’était pas le micro idéal pour ça quand on veut faire un travail vraiment professionnel. Après plusieurs recherches j’ai finalement trouvé le Rode NT USB. Ayant des micros RODE depuis longtemps j’ai confiance en cette marque et j’ai finalement craqué pour ce nouveau. Je peux affirmer que j’en suis super contente ! Il est ultra simple d’utilisation, se branchant directement à l’ordinateur via un cable usb ce qui permet d’enregistrer des voix off en un rien de temps. Il dispose d’un filtre “anti pop” pour contrer tous les sons disgracieux de certaines lettres prononcées et la qualité d’enregistrement du son est géniale. Je ne peux que le recommander !

 

Acheter le micro Rode Nt USB

 

 

Mon sac : le Quechua NH500 30L

 

Contrairement à certains photographes, je n’utilise pas de sac photo spécialisé. Pour la plupart de mes voyages je mets mon matériel dans mon sac Decathlon NH500 30L. Il possède un rangement pour grand ordinateur, le drone rentre parfaitement à plat pour prendre peu de place et je met ensuite mon boitier par dessus. N’ayant pas d’autres objectifs, voilà pourquoi je ne prends pas un sac avec des rangements spécifiques. Je ne peux donc pas trop vous conseiller sur ce genre de sac, n’en utilisant pas moi-même.

Ce sac est parfait pour moi car il est taillé pour la marche avec ses sangles ventrales et de torse, mais aussi ses emplacements extérieurs pour des gourdes et la possibilité d’attacher des mousquetons. Il possède également des proches intérieurs et avant pour ranger des petites affaires mais aussi une poche en dessous pour avoir certains choses rapidement à portée de main. Il intègre aussi un protège pluie très performant. Garantie 10 ans, c’est un mini investissement (35€) ultra utile selon moi.

 

Acheter le sac NH500 30L

 

 

Mes disques durs : les Maxtor

 

Je stocke toutes mes photos et vidéos sur des disques durs Maxtor M3 de 1 à 3 To selon les besoins. Ce sont des disques que j’ai besoin d’avoir un peu tout le temps, légers et compacts pour être facilement transportables en voyage. Ils sont bien robustes de base mais je les transporte toujours dans des protèges disque dur anti choc et anti eau que vous pouvez trouver ici.

 

Acheter un disque dur Maxtor 1TO

 

 

Voilà pour mon matériel de tous les jours pour réaliser mes photos et mes vidéos. En espérant que ça puisse vous aider à y voir plus clair si vous avez besoin d’investir dans du matériel. Encore une fois, selon votre utilisation, vos besoins peuvent être bien différents des miens. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

 

En toute transparence, certains liens ci-dessus sont des liens affiliés. C’est à dire que si vous passez par ces liens pour acheter votre matériel, je prends une petite commission dessus qui me permet de faire vivre ce blog. Le prix ne change absolument pas pour vous. Je sais que certains liens renvoient vers Amazon, qui n’est pas un ange d’un point de vue écologique, mais qui propose tout de même du matériel de qualité et en lequel on peut avoir confiance. Je vous invite à vous rapprocher de petits commerçants pour acheter votre matériel audiovisuel mais si vous passez habituellement par Amazon, je vous incite alors à le faire via ces liens 🙂 

 

 

Une petite note ?
Share This