Article 0

Dans l’aménagement d’un van, d’un fourgon ou d’un camping-car, l’une des grandes étapes sera l’isolation du véhicule. Une étape très importante car selon votre projet et votre voyage à venir, ça peut énormément influer sur votre confort mais aussi sur vos consommations de chauffage par exemple. Il existe plein  de solutions pour isoler son van, voici un petit article pour vous aider au mieux dans votre choix ! 

 

| Isoler son van, pour quoi faire ?

Eh bien c’est tout simplement comme dans une maison ! Il faut empêcher le froid, le chaud, l’humidité ou encore le bruit de rentrer à l’intérieur de chez soi. Pour faire ça, il faut passer par la case isolation. Pensez à vos futures nuits d’hiver ou au contraire à vos matins d’été : bien dormir en ayant une température agréable dans son van sera très appréciable. L’isolation peut être thermique et/ou phonique, car protéger des bruits extérieurs c’est aussi très important ! Que ce soit quand on se retrouve au milieu d’un endroit où il y a du passage ou simplement pour que le bruit de la tôle du véhicule ne fasse pas un vacarme quand on roule.

L’isolation ça peut faire peur, il y a plein de matériaux possibles et on peut vite s’y perdre. On est tous passé par là, il ne faut pas s’inquiéter ! Entre les isolations qui sont utilisées plutôt pour les maisons, celles qui coûtent un bras, ou encore celles qui ne s’achètent pas en petite quantité, il y a de quoi s’arracher les cheveux. Mais pas de panique, avec un peu de recherches et de temps, il est facile de tout comprendre. Je pense qu’il n’y a pas UNE isolation parfaite, tout simplement parce que tous les vanlifers que je suis, ont mis différentes isolations dans leur véhicule. Il faut juste connaître les caractéristiques des différents matériaux et bien identifier ses propres besoins.

 

 

| L’isolation phonique

Pourquoi ?

Avant de tout de suite se pencher sur l’isolation thermique, il ne faut pas négliger l’isolation phonique ! Elle peut considérablement baisser le nombre de décibels qui rentre à l’intérieur de votre véhicule. Alors entre dormir avec un bruit de tondeuse à côté de votre tête, ou plutôt le bruit paisible d’une rue calme, le choix est vite fait non ? C’est aussi valable pour les bruits d’une météo capricieuse par exemple : s’il pleut ou qu’il grêle, le bruit qui résonne sur la carrosserie peut vite rendre dingue.

Le son se déplace à travers une paroi grâce à l’air et aux vibrations. L’isolant est donc là pour contrer ces déplacements au maximum ! Pour savoir lequel choisir, il faut regarder dans ses propriétés sa densité et son épaisseur. Et il ne faut pas oublier d’isoler tout son véhicule ! Le sol pour contrer les bruits lorsqu’on roule (avec les passages de roues notamment, ou selon où se trouve votre moteur aussi), le plafond pour éviter tous les bruits des choses qui pourraient tomber d’au dessus de vous (de la pluie mais aussi des petites branches ou autres) et enfin les parois pour empêcher tous les bruits extérieurs de rentrer à travers ces grandes surfaces.

Quel isolant choisir ?

Il faut savoir que les isolants phoniques sont bien souvent également des isolants thermiques. Selon si vous voulez mettre un seul isolant ou plusieurs, il faut bien faire attention à ce choix. Pour commencer on retrouve souvent le liège en rouleau, un bon isolant acoustique, assez fin et facile à poser. Son prix est très raisonnable et son épaisseur (2 ou 4mm) est déjà suffisante pour bien isoler. Il y a également le liège projeté, qui est l’un des meilleurs isolant qui existe mais dont le prix peut faire peur. Sa pose permet de recouvrir 100% de la tôle, donc clairement, ça isole bien ! Non naturel cette fois, il existe aussi l’Armaflex, qui est bien efficace et se pose très facilement (mais nécessite un plus gros budget et se trouve plus difficilement).

Dans tous les cas, pour isoler phoniquement, il faut chercher les propriétés de “performances acoustiques” exprimées en décibels. Par exemple avec notre liège elle est de 19db, ce qui n’est pas négligeable ! ⬇️

 

 

| L’isolation thermique

Pourquoi ?

Nous y voilà, il faut protéger son véhicule des variations de températures extérieures ! Et pour ça, il faut se poser les bonnes questions : est-ce que le voyage va se faire sur du court ou du long terme ? Quels types de climats va-t-on traverser ? Une fois que vous avez ces deux réponses, vous serez déjà mieux aiguillé dans votre choix. Nous par exemple, avec notre voyage en Afrique sans date retour, on a besoin d’une isolation pour avoir un minimum de confort et surtout pour nous protéger du chaud et de l’humidité !

Protéger son van est super important, ça apporte un confort non négligeable dans la vie de tous les jours. C’est sur que si vous allez utiliser votre van deux jours par mois, avoir un peu froid ou un peu chaud de temps en temps ne va pas vous gêner. Mais au quotidien, c’est une chose à laquelle on doit penser lors d’un aménagement. Alors prenez le temps de protéger du chaud, du froid et de l’humidité !

Quel isolant choisir ?

Pour développer en détail les différents isolants thermiques, je vous donne rendez-vous dans la section “les principaux isolants et leur propriétés”. Certaines personnes mixent les isolants pour utiliser leurs différentes propriétés comme par exemple mettre du liège projeté puis du Bio Fib Trio par dessus. Ou encore mettre du liège en rouleau pour les surfaces planes puis de la laine de bois dans les petits espaces irréguliers. En effet, il ne faut pas négliger tous les renforts du véhicule où votre isolation de base ne peut pas se poser. Ils peuvent être de réels ponts thermiques si vous ne faites rien. Pensez à les bourrer avec des matériaux en vrac comme la laine de bois ou la fibre textile.

 

 

| Les termes à connaître

La conductivité thermique

On l’exprime en “λ ou k” et elle est très importante ! Il faut qu’elle soit la plus faible possible tout simplement parce qu’elle indique que l’isolant résiste bien aux “transferts d’énergies par conduction”. En gros s’il fait chaud dehors mais bon dedans, l’isolant ralentira l’entrée de la chaleur pour que l’intérieur reste agréable. C’est la même chose à l’inverse, s’il fait froid dehors mais bon dedans, l’isolant ralentira l’entrée de la fraîcheur. En gros un isolant mince avec une bonne conduction thermique (faible donc) est un très bon choix ! Au contraire si l’isolant est épais et sa conduction thermique mauvaise, il vaut mieux éviter pour un van, car la place est très importante (d’où la nécessité de ne pas suivre le modèle d’une maison, où l’épaisseur des murs importe peu).

La résistance à l’humidité

En plus de la conductivité thermique, c’est un point très important dans le choix de son isolation ! La résistance à l’humidité, ou à la vapeur d’eau, sert à limiter la formation de condensation dans un véhicule, ce qui pourrait lui nuire sur le long terme. La résistance s’exprime en “Sd ou μd”, plus elle est élevée, plus l’isolant sera étanche face à la vapeur d’eau.

Le frein vapeur

Selon la résistance à l’humidité que vous avez sur votre isolant mais aussi l’utilisation que vous allez avoir de votre van, il peut être judicieux de poser un frein vapeur. Si jamais vous utilisez des douches chaudes ou que vous faites la cuisine à l’intérieur par exemple, les évaporations chaudes pourraient venir faire de la condensation qui ne serait pas assez absorbée par votre isolation. Dans ce cas, il faudra poser un frein vapeur qui aidera l’isolant à respirer et à gérer l’humidité.

 

 

La capacité thermique (ou la chaleur spécifique)

Elles déterminent selon le poids (pour la chaleur spécifique) ou selon le volume (pour la capacité thermique) à quel point le matériaux peut contenir la chaleur. En gros, c’est super important si vous allez dans des pays chauds, car c’est pour vous protéger de la chaleur !

La résistance au feu

Comme son nom l’indique, c’est la capacité du matériaux à résister au feu. Un point important dans un van quand on sait qu’on a de l’électricité et pas mal de câbles qui traînent un peu partout. La plupart des isolants résistent bien au feu !

Les ponts thermiques

Je vous en parle pas mal dans cet article, les ponts thermiques sont un peu les démons d’une isolation ! Ce sont tous ces endroits qui ne seront pas ou peu isolés et où la chaleur ou le froid dont vous essayez de vous protéger passera quand même. Il faut donc les éviter au maximum en passant du temps sur la pose de votre isolation pour ne pas que tout soit gâcher ensuite.

 

 

| Conseils supplémentaires

Si on se rend en magasin de bricolage pour essayer de voir les différentes isolations qui existent, on s’y perd rapidement (on l’a fait aussi hein). Mais isoler un van c’est spécial, alors laissez moi vous partager mes conseils ! Déjà, ayez dans un coin de votre tête qu’avoir un isolant naturel (type liège) est un vrai plus pour l’environnement comme pour vous. C’est bon pour sa propre santé durant la pose de l’isolant, mais aussi pour tous les autres jours à vivre dedans.

Pensez aussi que vouloir mettre trop d’isolation c’est potentiellement perdre beaucoup d’espace dans un endroit aussi petit qu’un véhicule aménagé. Pour être totalement isolé on pourrait mettre 20cm de matériaux par exemple… mais du coup on finirait avec un mini espace pour vivre. Il faut donc bien trouver le ratio entre l’espace qu’on est prêt à perdre et le niveau d’isolation qu’on souhaite. Nous par exemple avec notre 4×4 on voulait mettre du liège en rouleau + du Bio Fib trio pour avoir une très bonne isolation. Mais on s’est vite ravisé car si on mettait le Bio Fib, on perdait quasiment la moitié de notre espace déjà bien réduit.

 

youtube le ptit reporter

 

| Quels sont les principaux isolants et leurs propriétés ?

Je ne liste ici que des isolants naturels car je suis une fervente adepte des produits bons pour l’environnement et pour la santé :).

Matériaux

Conductivité thermique

Résistance à l’humidité

Capacité thermique

Conseils

Laine de bois

0.038 W/(m.k)1-22100 J/(kg.K)Facile à poser et sans danger pour la peau (contrairement à la laine de verre par exemple)

Bio Fib Trio 45mm (chanvre lin et coton)

0.039 W/(m.k)0,071800 J/(kg.K)Solution très globale d’isolation, autant thermique que acoustique.

Liège expansé

0.040 W/(m.k)0,4 à 2,21670 J/(kg.K)Facile à poser sur des surfaces planes, assez friable s’il y a des courbures.

Liège en rouleau

0.040 W/(m.k)Je n’ai pas trouvé le chiffre exact mais le liège est connue pour être très résistant.Pas de chiffre exact non plus là dessus.Ne craint pas l’eau. Facile à poser sur des courbures. Existe en 2 ou 4mm.

Liège projeté

0.040 W/(m.k)Idem qu’au dessusIdem qu’au dessus.Rapide à appliquer, il recouvre 100% de la tôle et tous les recoins. Très cher mais faisable de le faire “maison”.

Panneau de chanvre

0.040 W/(m.k)11800 J/(kg.K)Isolant écologique et très résistant dans le temps.

Laine de mouton

0.035 W/(m.k)1 à 21600 J/(kg.K)Excellent isolant thermique 100% naturel.

 

| Comment installer son isolation ?

Isoler un véhicule peut vite revenir cher, alors il vaut mieux bien calculer ses besoins avant d’acheter. D’autant plus que les isolants se vendent souvent en grosse quantité vu qu’ils sont normalement destinés aux maisons. Pour calculer ses besoins rien de plus simple, il faut définir les mètres² nécessaires en faisant Hauteur x Largeur de tous les espaces qu’on veut isoler. Ne pas hésiter à rajouter une marge d’erreur dans ses calculs car parfois on se loupe à la coupe ou à la pose et trouver des chutes d’isolants ça peut vite être compliqué.

Certains véhicules ont des parois assez plates tandis que d’autres auront des longerons (la structure du véhicule en métal en gros) qui changeront la donne dans la pose de l’isolation. Le sol de votre van va changer pas mal de choses aussi : s’il est plat vous pouvez poser certains isolants, s’il est gondolé et avec des creux, il vaudra mieux avoir un isolant malléable.

 

 

Poser la structure en tasseaux

Une étape importante dans l’aménagement de votre véhicule, la structure en tasseaux va être la base de vos meubles. Lors de la pose de l’isolation il faut donc bien penser à leurs emplacements. Il en faudra au sol, sur les parois ou encore au plafond pour maintenir autant l’isolant que le futur contre plaqué ou autre.

  1. Les tasseaux peuvent être fixés à l’aide des longerons du van, en les vissant dedans (pensez à protéger les trous réalisés de la rouille pour éviter des mauvaises surprises dans le temps !)
  2. Il est possible de coller les tasseaux avec du Sikaflex, une colle très puissante qui tient dans le temps ! Pas besoin de protéger de la rouille et simple à appliquer. Par contre si un jour vous voulez démonter l’aménagement de votre van, bon courage.
  3. Enfin, les tasseaux peuvent être maintenus grâce aux trous déjà fait dans le véhicule. Il y en a souvent dans les van et les 4×4 dans les longerons notamment ! Ils sont déjà fait et protéger de la rouille, par contre vous ne choisissez pas leur place.

 

Ensuite il vous suffit de venir appliquer votre isolant selon son type ! Certains se collent (comme les rouleaux de liège avec de la colle néoprène), et d’autres vont se poser entre les tasseaux avec du scotch pour mieux tenir (comme les panneaux de Bio Fib par exemple). Maintenant il n’y a plus qu’à faire les choses bien et à prendre le temps. On avait l’impression que ça serait super rapide à faire nous mais en fait, ça nous a quand même pris plusieurs jours avec toutes les petites découpes du 4×4 😅

Notre expérience

Pour vous parler de notre expérience perso, on a utilisé pour notre 4×4 deux rouleaux de liège épaisseur 4mm trouvé chez Leroy Merlin (8mx0,5m pour 29,90€) et Castorama (5mx0,5m pour 18€50). Deux rouleaux de 8m c’était trop et deux de 5 pas assez ! On les a collé avec de la Néoprène (pas très écolo mais non nocif et on n’a pas trouvé d’alternative) trouvé chez Leroy Merlin de la marque Axton pour 11€20 les 740ml de colle liquide. On nous avait conseillé celle en gel pour l’appliquer avec une raclette mais on a trouvé ça pas pratique, celle liquide à appliquer avec un pinceau nous paraît bien meilleure (12€85 le pot en gel) ! On a utilisé 3 pots de 740ml.

 

 

Chez Casto il n’y pas de marque concurrente, en tout cas pas chez nous, du coup il n’y a que la Sader qui est à 15€20 en liquide et 18€70 en gel. Celle de Leroy Merlin est niquel donc si vous avez l’occasion de choisir entre les deux magasins, vous savez lequel choisir. Pour appliquer la Néoprène tout est écrit sur les pots : il faut étaler de la colle sur le matériaux qui va être coller ET sur la surface où il va être collé. Attendre quelques minutes que les solvants s’évaporent (la colle sèche c’est normal, ça fait peur au début mais tout va bien). Puis venir mettre le matériaux sur la surface, la prise va être immédiate donc il faut être précis !

On a mis 3-4 jours pour isoler le Def car il y avait plein de petits recoins à faire et donc de prises de mesures et de découpes précises ! Faire des grands panneaux droits aurait été plus rapide je pense. On a bouché les petits longerons avec des chutes de laine de bois qu’un ami nous a donné. On est très satisfaites du résultat, à voir ce que ça va donner sur les routes d’Afrique !

 

J’espère que cet article aura pu être utile si tu cherchais à avoir plus d’infos sur comment isoler son van , 4×4 ou fourgon aménagé. N’hésite pas à laisser un commentaire si c’est le cas !

 

 

Une petite note ?
Share This