Article 0

Le Pays Basque est une partie de la France qui regroupe des paysages tellement divers et variés. Ca faisait longtemps que je voulais y aller alors pendant mon gros road trip en van 4×4 à travers la France, j’ai pris le temps d’aller autant dans l’arrière pays que sur la côte basque. Je vous partage ici mon itinéraire complet des montagnes à l’océan, avec plein de conseils pour la vanlife (un voyage qui peut totalement se faire en dormant chaque soir à l’hôtel aussi). 

 

CARTE PAYS BASQUE VAN TOUR ROAD TRIP

 

| Quelques infos sur le Pays Basque

  • Le Pays Basque est un territoire historique et traditionnel à cheval sur la France et l’Espagne.
  • En France il fait partie du département des Pyrénées Atlantiques.
  • On y trouve 3 provinces historiques : le Labourd, la Soule et la Basse-Navarre.
  • La langue Basque est toujours parlée, notamment dans les montagnes, mais de moins en moins malheureusement.
  • C’est un territoire qui s’étend autant sur l’océan que dans les montagnes, ce qui en fait sa beauté !

 

Réserver une voiture de location avec le comparateur de prix BSP Auto

 

vanlife vanpays basque


| La vanlife au Pays Basque, ça donne quoi ?

Eh bien c’est mi figue mi raisin ahah ! Côté terres et montagnes c’est un vrai régal. Les spots dans les Pyrénées et proches des villages sont nombreux. On peut se poser avec des vues incroyables, prendre un peu de hauteur pour voir l’océan ou les sommets au loin et découvrir un patrimoine d’un oeil différent. Si vous avez un 4×4, vous pourrez vous régaler encore plus en sortant des sentiers battus. De nombreux chemins et piste permettent de s’éloigner profondément dans la nature pour se retrouver seul au monde !

Sur la côte ça commence à se gâter. L’Atlantique est victime de son succès dans la vanlife et le monde du camping car, de plus en plus de parkings ont des panneaux d’interdiction pour la nuit ou même des barrières de hauteurs à 2m pour empêcher les véhicules “habités” de se poser. On se doute bien qu’il y a dû y avoir des abus et beaucoup de monde donc maintenant les solutions sont de rentrer davantage dans les terres ou se poser dans un camping. Le spot de rêve avec vue sur océan et personne autour n’existe pas (plus), sauf pour ceux qui connaissent des endroits cachés qu’ils garderont bien pour eux !

Si vous avez un camping car faites bien attention, dans les montagnes les chemins peuvent être chaotiques et dans les villages les largeurs ne sont pas très grandes. Si vous avez un petit van ou un 4×4 alors vous passerez potentiellement partout.

 

vanlife pays basque van fourgon

van life pays basque defender

 

 

| Iraty 

Station de ski de fond en hiver et grand terrain de jeu pour les randonneurs en été, Iraty et son col sont des incontournables du Pays Basque. La région est très préservée et encore bien sauvage, tout ce que j’aime ! Avec le van nous sommes allé dormir en haut du col (GPS : 43.02600, -1.03754). Arrivées le soir sous la pluie et le brouillard, c’est au petit matin qu’on découvre la superbe vue face à nous. Des montagnes et des collines vierges à perte de vue !

Pas mal de balades et de rando à faire dans le coin ! Nous on est parti de notre spot dodo pour grimper sur le sommet Pelusagana (GPS 43.02355, -1.04826) puis continuer vers Odeizugana (GPS 43.01754, -1.04972). Les vues sont vraiment superbes de là-haut d’autant plus que la météo était assez clémente et dégagée. C’est un lieu parfait pour les amoureux de la nature et du camping ! Facilement accessible pour les campings car aussi, attention juste à où vous vous garer, le sol peut être plus mou qu’on le pense avec le poids.

 

col d'iraty pays basque

col d'iraty pays basque

 

 

| Le col d’Arnosteguy

Pour rejoindre cette région, je vous conseille vivement de passer par les petites routes de campagne car la nature est absolument incroyable et les panoramas tout autant ! Nous avons croisé de nombreux troupeaux de brebis et de chevaux qui profitaient de la montagne et de son herbe abondante. La route est étroite par moment, attention si vous avez un gros véhicule, mais ça passe sans soucis si vous faites attention. L’impression d’aventure est vraiment là en conduisant sur ces petites routes !

Arrivées au col d’Arnostegui on se pose un instant au parking. Depuis là, la frontière espagnole est littéralement à quelques mètres (attention, le col n’est pas ouvert en plein hiver à cause de la neige) ! De nombreuses randonnées sont possibles une fois encore, je vous conseille de laisser votre voiture et d’aller vous balader dans les environs si la météo le permet, il y a de chouettes paysages à découvrir.

 

col d'Arnostegui pays basque

 

C’est là-bas que j’ai trouvé l’un des plus beaux nightspots à faire en van en France (rien que ça !). Face aux montagnes, en direction du coucher du soleil, avec des dizaines de brebis et de chevaux autour de soi, ça fait rêver non ? J’ai vraiment vécu l’un des plus beaux coucher de soleil de voyage là-bas. Je vous laisse juger par vous-même avec les photos.

Voilà les coordonnées GPS de ce lieu : 43.05909, -1.26756. Et voici un autre spot très canon que j’ai vu un peu plus loin si jamais : 43.06805, -1.26805.

 

col d'Arnostegui pays basque

 

Dans le coin, je suis allée rencontrer Yoann, un berger sans terre en estive. Si jamais vous ne connaissez pas, les estives c’est le fait de monter les troupeaux dans les montagnes pendant l’été pour les faire brouter une belle herbe fraîche pendant que les sols dans les plaines reprennent de l’énergie. Yoann ne possède pas de terre dans la plaine, il est sur le terrain d’un autre agriculteur. Mais depuis 2021, il a acheté une petite cabane dans les hauteurs d’Arnostéguy pour venir en estive.

D’ailleurs si ça vous intéresse et que vous passez par là en été, n’hésitez pas à aller le voir directement dans sa cabane. Il fait de la vente en direct au consommateur de son fromage Ossau Iraty, fabriqué directement sur place. Et pour l’avoir goûté, je peux vous garantir qu’il est trop bon ! J’ai passé deux jours avec lui pour découvrir son métier et lui poser tout plein de questions. Vous pouvez retrouver mon reportage final sur cette rencontre sur Youtube ⬇️

 

 

J’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour cette partie du Pays Basque. Ce n’est pas grand et pourtant j’ai l’impression d’y avoir vécu des milliers de choses en 2 jours 😅 Je pense que les photos et le reportage parlent d’eux-mêmes. Je ne peux que vous conseiller de venir prendre le temps par ici ! Que ce soit en van, en camping ou juste pour la journée, profitez des choses simples de la vie et de la nature.

 

col d'Arnostegui pays basque berger

 

| Saint Jean Pied de Port

Non loin de ces montagnes se trouve le petit village de Saint Jean Pied de Port. Passage bien connu des marcheurs de Saint Jacques de Compostelle, c’est un chouette arrêt pour découvrir un village basque. Cité fortifiée, une chouette balade est possible pour grimper jusqu’à la citadelle en passant par la petite rue.. de la citadelle (pourquoi s’embêter). Une fois là-haut la vue est très sympa et les vieilles remparts raviront les amoureux d’Histoire. N’hésitez pas non plus à manger dans l’un des nombreux resto de la ville et à flâner dans les petites boutiques de produits locaux, il y a de quoi se régaler !

 

saint jean pied de port pays basque

saint jean pied de port pays basque

 

| Gorges de Kakuetta

Situées près de la commune de Sainte-Engrâce, les gorges de Kakuetta sont classées parmi les sites les plus sauvages et les plus prestigieux d’Europe. Autrefois, seuls les contrebandiers passaient par là, mais depuis 1966, les gorges ont été aménagées pour le grand public afin de permettre à tous de venir découvrir le canyon, les parois vertigineuses, la grande cascade, ou encore le lac turquoise de Kakuetta. Le site s’étend sur 2km, donc 4km aller retour, c’est donc très accessible pour tout le monde ! La visite se fait à son propre rythme quand les gorges sont ouvertes, de mi mars à mi novembre. L’entrée coûte 6€ pour les + de 16 ans et le parking est gratuit.

 

Gorges de Kakuetta

Crédit photo Morgane S

 

| Passerelle d’Holzarté

La Passerelle d’Holzarté est un endroit assez impressionnant à découvrir ! Près du village de Larau, elles surplombent les gorges d’Olhadubi, qui pointent à 180 m de hauteur. Dans les Pyrénées, c’est l’un des sites naturels les pus fréquentés (et au passages parmi les plus spectaculaire également). On y accède depuis l’auberge de Logibar après une heure de marche à travers une petit forêt. Si vous êtes motivé il est possible de faire le tour des gorges en 4h de marche environ. D’ailleurs, le tracé du GR34 passe par là pour les grands randonneurs ! Attention, il s’agit quand même d’une randonnée assez engagée, prévoyez ce qu’il faut et faites attention avec les enfants. Attention aussi à ceux qui sont sujets aux vertiges sur la passerelle 🙂

 

passerelle holzarte pays basque

Crédit photo Marine R

 

 

| Vallée des Aldudes & Col d’Ispéguy

Voilà deux endroits que je n’ai pas eu le temps de découvrir mais qu’on m’a beaucoup conseillé. Tout d’abord la vallée des Aldudes (ou vallée de Baïgorry) qui regroupe trois villages : Banka, Urepele et Aldude au sein des montagnes de Basse-Navarre (l’une des 7 provinces du Pays basque). Une jolie vallée à découvrir qui s’étend sur 30km pour seulement 1000 habitants à l’année 😅. L’occasion de découvrir une nature préservée et un patrimoine authentique, à l’identité forte. Depuis Aldudes il est possible de pousser pour passer en Espagne.

Et le col d’Ispéguy, situé à 670m d’altitude, depuis lequel on peut partir randonner sur la crête de la frontière France-Espagne. La montée en voiture est assez raide mais totalement faisable, d’ailleurs vous verrez surement de nombreux cyclistes le week-end ! Ayez de bonnes chaussures et partez en direction des jolis panoramas entre forêts et montagnes.

 

col d'ispéguy

Vue depuis le col, crédit photo Craig M.

 

chapka assurance

 

| L’Artzamendi

Mon autre coup de coeur de la région, l’Artzamendi. Ce mont du pays basque qui culmine à 924m d’altitude est proche du village d’Itxassou. Encore préservé du tourisme, l’accès par la route est très étroit. Ne montez pas avec un camping car ou un trop gros / large véhicule, vous ne passerez pas. Sur la route, n’hésitez pas à vous arrêter au fameux Pas de Roland, le long de la Nive.

Une fois en haut vous verrez un premier parking, où il y a souvent des pottoks. Ce sont des petits chevaux typiques du pays basque. N’hésitez pas à les prendre en photo mais n’allez pas les embêter, ça reste des animaux et il y a souvent des bébés donc soyez respectueux. Si vous vous posez dans l’herbe ils seront souvent curieux et s’approcheront d’eux-mêmes, c’est la meilleure chose à faire ! Pour avoir le panorama à 360 degrés, continuez ensuite de grimper jusqu’à l’antenne radar.

Avec le van nous avons dormi là-haut, c’était génial. Une environnement à respecter et protéger au maximum si vous y allez 🙂 On y voyait une vue des montagnes jusqu’à l’océan, c’est vraiment fou quand le temps se dégage. Malheureusement nous n’avons pas eu un beau coucher de soleil mais je vous recommande ++ d’être là-haut à ce moment là ! D’ailleurs, si vous avez envie de mériter la vue, il existe un chemin pour grimper là-haut à pieds.

 

artzamendi pays basque

artzamendi pays basque pottock

 

| Espelette & Ainhoa

Tant qu’à être au pays basque, il faut bien aller visiter les petits villages typiques de la région! Il en existe beaucoup, des plus connues et des bien secrets. Nous avons décidé d’aller visiter Espelette et Ainhoa pour notre part. Espelette est un peu un incontournable basque. Bien que très connu, c’est un chouette passage pour observer les devantures des maisons rouges, goûter de l’ossau iraty et acheter un peu de piment d’Espelette évidemment. Faites aussi un tour à l’atelier du Piment ou à la chocolaterie Antton !

On est également allé découvrir Ainhoa, tout petit village près de la frontière espagnol. Il y a une rue principale et quelques petites ruelles alentours. Rien d’incroyable mais c’est tout mignon et clairement à taille humaine ! Pour les personnes véhiculés, sachez qu’il est possible depuis Ainhoa d’aller faire le plein d’essence en Espagne au niveau de Dantxarinea, le litre y est bien moins cher qu’en France.

 

espelette ainhoa

espelette ainhoa

 

| La Rhune & Hendaye

Situé sur la chaîne des Pyrénées du côté Atlantique, la Rhune est un sommet qui culmine à 900 mètres. Spot mythique du Pays Basque, il s’atteint de deux manières possibles, par un chemin de randonnée ou par un petit train. Pour la première solution on peut partir de différents points, mais celui qui revient plus est depuis la gare du col de Saint Ignace. Il faut compter environ 5h de marche aller retour, donc prévoyez bien votre temps à l’avance ! Si jamais, il est possible de redescendre avec le train sous réserve de places disponibles.

Le train lui prend à peine 35 minutes pour grimper et coûte 20€ l’aller retour par adulte, 13€ pour les enfants. On le prend au départ de la garde de Sare, situé entre Saint Jean Pied de Port et Biarritz. Un train à crémaillère datant de 1924, un vrai retour dans l’histoire ! Une fois en haut, le sommet de la Rhune offre un panorama à 360 degrés sur les Pyrénées, l’océan Atlantique et le Pays Basque. Un lieu à ne pas manquer dans la région :).

 

la rhune

 

A quelques kilomètres de là se trouve la première ville française de la côte, en arrivant d’Espagne, Hendaye. On n’y a pas passé beaucoup de temps mais on a quand même fait une très chouette balade à pieds. En partant du parking du départ du sentier de la corniche on est allé faire un bout du.. sentier de la corniche. Etonnant hein. Le sentier peut se faire sur de longs kilomètres mais nous on a décidé de faire une boucle pour voir la Baie de Loia, la pointe Sainte Anne et les fameux deux jumeaux.

Pour dormir avec le van on s’est trouvé un super nightspot avec vue océan et coucher de soleil. Ils ne sont pas si nombreux ces spots là, je vous en partage un sur le blog mais pour les autres, je vous laisserai les trouver par vous-même :). Coordonnées GPS de mon spot : 43.37803, -1.71446.

 

nightspot hendaye

hendaye vanlife

 

| Ciboure, Saint Jean de Luz, Guéthary & Bidart

Sur la côte basque, il y a de nombreux petits villages à découvrir. Le mieux est vraiment de se laisser porter de l’un à l’autre, de poser la voiture et de les découvrir à pieds quand c’est possible. Commençons dans l’ordre par Socoa Ciboure et son fameux fort. Construit durant le 17ème siècle, il servait à assurer la protection du port et de la baie voisine. Entouré d’eau, accessible par un pont levis, l’enceinte du Fort n’est malheureusement pas ouverte au public. Il n’est possible de l’admirer que depuis l’extérieur, mais ça vaut déjà le détour ! D’ailleurs, les digues et plages à proximité offrent de très belles vues quand le temps est de la partie.

Depuis là, continuez à vous balader pour atteindre le mythique village de Saint Jean de Luz. Vous pourrez découvrir la belle église Saint Jean Baptiste, vous promener le long de la promenade Jacques Thibaud en vous arrêtant sur la plage pour un chouette pique nique s’il fait beau ou en vous posant dans l’un des restaurants qui ont la vue sur l’océan. Prenez le temps de déambuler le long du port et dans les jolies ruelles basques où les maisons aux façades blanches et rouge se succèdent.

Après avoir longé toute la façade de la ville en surplombant la plage et la baie, n’hésitez pas à continuer la ballade jusqu’au petit sommet de la pointe Sainte Barbe, c’est magnifique. On peut même poursuivre encore le long de la côte sur 25 km avec le fameux sentier du littoral et ses points de vue sur l’océan.

 

 

Enfin, en continuant à pieds par la côte ou en voiture par la route, faites un dernier arrêt à Guéthary & Bidart. Ces deux villages collés l’un à l’autre sont très authentiques dans le paysage basque. A Bidart, on s’est posé pour un petit pique nique à côté de la chapelle Saint Joseph, joli spot pour observer le coucher du soleil au dessus de l’océan ! On peut descendre pour aller sur la plage via un petit escalier après la chapelle.

Promenez vous sur la plage du Pavillon Royal, puis poussez jusqu’à la colline de Cenitz à Guéthary. Réserve naturelle en bordure de l’estran, elle surplombe l’océan et permets de se balader sur de jolis sentiers au milieu de la forêt. Le petit village de Guéthary se découvre à l’aide de plusieurs panneaux explicatifs tout au long du tracé qui mène au port, au quartier des pêcheurs, à l’Eglise ou encore à la place centrale.

 

| Bayonne

Dernière étape de notre road trip en Pays Basque, Bayonne est une ville incontournable de la région. Alors qu’on préfère les espaces naturels, on a été agréablement surprise par Bayonne. On a réussi à trouver un parking assez facilement pour notre van 4×4 dans le centre, puis on s’est mise à vadrouiller dans le centre ville. On a commencé par découvrir l’impressionnante Cathédrale Sainte Marie de Bayonne, dont l’intérieur pousse au calme et à la sérénité. Rénovée assez récemment, sa courte vite vaut le détour (sans oublier le cloître).

On a ensuite continué de se balader le long des quais pour manger une bonne gaufre dans l’un des nombreux cafés du centre avant de passer au Musée Basque. A 8€ l’entrée, le musée est dispersé sur trois étages à travers lesquels on peut découvrir toute une partie de la culture basque : fêtes et danses traditionnelles, costumes, histoires… Si vous ne connaissez rien aux basques, c’est une bonne occasion d’apprendre plein de choses ! Par contre le musée est un peu vieillot, il pourrait y avoir bien plus de choses interactives ou visuels pour attirer les plus jeunes notamment.

Pour terminer votre visite de Bayonne, n’hésitez pas à faire un tour au jardin botanique, aux arènes ou encore aux halles.

 

bayonne

bayonne

 

 

J’espère que cet article aura pu vous aider à choisir quoi faire au Pays Basque, notamment si vous y venez en van comme nous ! N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me donner vos retours ou rajouter des lieux à ne pas manquer 🙂

 

 

Une petite note ?
Share This