Article 0

Voilà un projet auquel on pense depuis des mois et qui s’est accéléré durant le confinement. Avec Charlie, on a acheté un 4×4 Land Rover Defender dans le but de partir plusieurs mois, traverser l’Afrique de l’est ! Oui ça me paraît encore assez fou en l’écrivant. Le but ? Rejoindre l’Afrique du Sud en partant de l’Egypte en prenant notre temps, en allant à la rencontre des populations locales, en faisant des reportages sur des cultures magnifiques et en diffusant un message écologique pour sensibiliser sur notre chemin. Voici plus d’explications sur ce projet fou !

 

Pourquoi ce projet ? 

 

Dans ma vie de tous les jours, j’ai un grand besoin de liberté. C’est probablement l’une des valeurs les plus chères à mes yeux : profiter et faire ce que j’aime. Avec mes voyages et mon travail, je me sens déjà très libre, mais j’ai envie de l’être encore plus ! Charlie de son côté, sort tout juste d’un enchaînement de CDD où elle ne pouvait pas ressentir pleinement cette liberté. Elle avait envie de voyages, de longs périples, autour du monde. Moi j’ai déjà eu l’occasion de faire un tour du monde de 8 mois en solo, sautant de pays en pays pour découvrir des cultures très différentes les unes des autres. Mais pour un nouveau long voyage, je n’avais pas envie de mettre mes principes d’écologie de côté en prenant trop l’avion. Je souhaitais trouver une autre alternative.

 

 

Ca faisait quelques temps déjà que je glissais l’idée à l’oreille de Charlie de partir quelque part avec un van, pour tester le voyage au long cours. Mais c’était une idée d’avenir, pas une idée pour “tout de suite“. Et puis comme tout le monde, le corona est passé par là et nos deux mois de confinement se sont transformés en grandes réflexions et remises en questions. On s’est demandé où on voudrait voyager sur le long terme, l’Afrique est tout de suite venue en première position pour nous deux. Il nous fallait donc un 4×4 pour être sûres de pouvoir aller où l’on veut et le Defender était un véhicule qui me faisait rêver depuis longtemps.

Non pas seulement pour sa belle gueule comme beaucoup peuvent penser, mais surtout pour son grand espace intérieur, qui va nous permettre d’avoir un 4×4 mais aussi un petit van. Voilà qu’on s’est mis à chercher toutes les informations possibles sur ces véhicules pendant le confinement et qu’on finalement trouvé celui qui nous correspondait. Une fois acheté, l’histoire était née et le projet prenait vraiment forme. A nous d’écrire la suite ! (C’est tellement poétique).

 

La Van Life et le Slow Travel

 

Certains diront qu’être en 4×4 ce n’est pas ce qu’on appelle la van life. Eh bien je ne suis pas d’accord, car l’esprit de la van life ce n’est pas simplement le choix du véhicule, c’est surtout la manière de vivre qui en découle. Et c’est cette vie qu’on a envie de vivre ! Lors de mes voyages j’ai souvent dormi dans ma voiture pour pouvoir passer plusieurs jours au même endroit sans avoir à retourner en ville. J’adorai cette possibilité de rester dans un endroit magnifique, sans forcément trop de confort, mais avec la liberté de me sentir seule au monde et en pleine nature. J’ai retrouvé ce même sentiment en faisant quelques voyages en van en Italie ou en Suisse par exemple, ou en campant dans le Mercantour et en Ecosse.

Quand j’y pense, la van life est en moi depuis le début de mes voyages. Depuis que j’ai décidé que je n’avais besoin que de ma voiture et d’un duvet pour partir à l’aventure. Cette fois, j’ai envie de vivre cette vie pleinement, sur le long terme et à travers différents pays. C’est pour ça qu’on a choisi le Defender : parce qu’on veut aménager l’intérieur pour avoir l’impression d’avoir une (petite) maison roulante. Avoir cette impression de changer de jardin tous les jours tout en conservant les habitudes de notre “chez-nous”.

 

 

On souhaite aussi pouvoir, à travers cette aventure, se rapprocher encore plus du “slow travel“. C’est une autre valeur chère à mon coeur, que je n’ai pas toujours eu l’occasion de mettre en place. La plupart de mes voyages durent en moyenne un mois, ce que je trouve être un bon rythme pour découvrir un pays et une culture en profondeur. Mais parfois j’ai aussi été appelée à ne rester qu’une semaine dans certains pays, que j’ai eu l’impression de survoler. On n’a pas toujours le choix de la durée de nos voyages, surtout quand c’est pour le travail, mais je souhaitais pouvoir remédier à ça. Et c’est ce qu’on va pouvoir faire en partant plusieurs mois, sans organisation précise, en se laissant bercer par nos rencontres et nos envies !

 

Quel est notre itinéraire ? 

 

On n’a pas d’itinéraire précis et on n’en aura pas avant de partir. Il se fera au fur et à mesure de nos recherches et des conseils qu’on recevra sur la route ! Mais on sait tout de même les pays qu’on veut découvrir en partant de l’Egypte pour rejoindre l’Afrique du sud. Voici une petite carte de l’Afrique pour vous montrer grosso modo la route qu’on souhaiterait prendre, mais qui n’inclus pas forcément tous les pays qu’on va faire au final.

La seule chose qu’on ne sait pas encore c’est comment on va rejoindre l’Egypte. Deux options s’offrent à nous : un bateau depuis la Grèce ou la Turquie mais c’est une solution couteuse et pas très sûre pour le 4×4 vu qu’il voyage sans nous. Ou alors traverser l’Iran puis l’Arabie Saoudite par les terres via les Emirats, ce qui nous permettrait de découvrir d’autres pays mais nous prendrait plus de temps. On réfléchit encore à cette question pour trouver la meilleure solution !

 

itinéraire traversée afrique 4x4

 

Quel est le but derrière ce projet ?

Partir faire cette aventure c’est déjà quelque chose d’incroyable. Mais vous me connaissez, je voulais qu’il puisse être utile à d’autres personnes : à vous qui allez nous suivre et aux personnes que l’on va rencontrer sur place.

  • Un but éducatif avec des reportages

Régulièrement (au moins deux fois par mois, + si je trouve le bon rythme), je réaliserai des reportages sur la route. L’occasion de vous montrer notre vie au quotidien d’un côté, avec la vie dans le 4×4 et les beaux paysages traversés, mais aussi (et surtout) l’occasion de vous montrer les belles rencontres qu’on va faire et les nombreuses cultures qu’on va découvrir ! Si vous avez vu ma série “Humanité“, sachez que ça sera en quelques sortes sa “petite soeur” : une série de reportages plus courts mais avec la même intention, montrer différents visages de l’Homme autour du monde.

Ces reportages se voudront instructifs et éducatifs. Le but, c’est vraiment de pouvoir vous apprendre plein de choses et vous montrer des cultures que vous ne connaissez peut-être pas encore. Et puis pour le côté aventure j’ai hâte de vous montrer tous les bons moments qu’on va passer autant que les galères qu’on va devoir surmonter. Car comme tout voyage, on sait que tout ne sera pas parfait mais c’est là toute la beauté de ces projets !

 

Haïti Humanité le p'tit reporter olivia kohler humanité série documentaire le petit reporter

 

  • Un but écologique avec de la sensibilisation

Avec ce projet on souhaite aussi avoir un but solidaire derrière notre démarche. Car on souhaiterait que ça puisse être bénéfique à certaines populations que l’on va rencontrer. Sans prétendre vouloir faire de grandes choses, on veut juste pouvoir agir à notre échelle. C’est pour ça que dans un premier temps, au fur et à mesure de notre route, on va aller à la rencontre de personnes qui nous feront découvrir leur initiatives écologiques ou solidaires. On va découvrir ce qu’ils font et tenter de mettre en lumière leur démarche pour qu’ils puissent en inspirer d’autres.

Et dans un second temps on va pouvoir à notre tour faire de la prévention écologique dans des villages plus reculés. Transmettre les choses qu’on aura pu apprendre en amont pour proposer des solutions de gestions et de revalorisations des déchets par la suite. En temps que nomades durant cette aventure, on sent que c’est important de pouvoir apporter les informations à ceux qui n’y ont pas forcément accès et qui sont pourtant confrontés à la pollution au quotidien.

 

 

 

Présentation de notre 4×4 Defender

 

Je vous présente JOE, notre beau Land Rover Defender 110, moteur 300 tdi de 1998 avec 247 000 km au compteur. Un vieux papi toujours bien entretenu par ses anciens propriétaires qui va, je l’espère, nous amener loin. Il était déjà près aménagé mais pas à notre goût, on a donc commencé à démonter l’intérieur pour ensuite pouvoir passer à l’aménagement. Ses équipements extérieurs en revanche resteront en place vu que c’est ce qui nous a beaucoup plu chez lui, il est déjà prêt pour l’aventure !

Il a un cric (pour changer les roues), un treuil (pour tirer le 4×4 en cas d’enlisement), une tente de toit (accessible de l’intérieur du 4×4), un panneau solaire et un système électrique déjà existant et une malle de rangement sur le toit.  Je vous partagerai dans un nouvel article l’avancée de ces aménagements.

 

 

Pour suivre l’aventure

 

Pour suivre tout notre périple ça se passera à deux endroits : sur Instagram pour de nombreuses photos et stories chaque jours et sur Youtube pour pouvoir découvrir les reportages qui sortiront en temps réel de notre aventure. N’hésitez pas à vous abonner à mes deux comptes si ce n’est pas encore le cas, c’est une petite preuve de soutien qui fait chaud au coeur et motive énormément pour créer du contenu sur la route !

 

Alors, qu’est-ce que vous pensez de ce projet ? Ca vous dit de nous suivre dans cette folle aventure et dans notre traversée de l’Afrique de l’Est à bord d’un 4×4 Defender ? Dites moi tout !

 

Une petite note ?
Share This