Le Kirghizistan, ce pays que peu arrivent à prononcer et écrire ou encore tout simplement dont peu connaissent l’existence. Et pourtant il faudrait ! Je devais y faire halte pendant mon tour du monde mais j’ai finalement décidé de décaler ce voyage pour après mon retour. Je suis finalement allée passer une dizaine de jours début septembre à l’occasion des World Nomad Games. C’était au final beaucoup trop court et j’ai déjà prévu d’y retourner, mais voici un petit article pour vous partager mes premières impressions sur ce beau pays ! 

 

 

 

__________

Fiche d’identité

__________

 

 

  • Le Kirghizistan est situé en Asie centrale, il est frontalier avec la Chine, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et le Kazakstan.
  • On y parle le Kirghize mais aussi beaucoup le Russe.
  • Sa (petite) capitale est Bishkek, elle compte un peu moins d’un million d’habitants sur les 6 présents dans le pays.
  • La monnaie est le Som Kirghize, 1€ = environ 70 soms (KGS).
  • Le niveau de vie du pays est très bas, les salaires dépassent rarement les 200€ par mois.
  • Le pays fait partie de l’ex URSS, il est aujourd’hui une république parlementaire indépendante depuis 1991.
  • 90% de son territoire est montagneux avec une altitude moyenne du pays à 2000m et un sommet à plus de 7400m, le pic Pobedy.

 

La route en épingle

 

__________

L’arrivée à Bishkek

__________

 

 

“Les gorges”

 

Pour partir pour le Kirghizistan depuis la France il n’y a pas énormément de choix, ça sera principalement avec Aéroflot via la Russie ou avec Turkish Airlines via la Turquie. Le moins cher quand j’ai pris mon billet était la première option. En ayant des dates flexibles on peut facilement trouver des billets entre 320 et 350€ aller retour, ce qui est vraiment bon marché selon moi. Avec Aéroflot je suis arrivée à 5h du matin, en plus du décalage horaire de 4h, c’était un peu dur. Pas besoin de visa en étant français, on nous tamponne une autorisation de deux mois sur le passeport et tout se fait rapidement ! J’en ai directement profité pour retirer du cash, ayant vu à l’avance qu’on pouvait rarement payer en carte. J’ai aussi prix une carte sim avec de l’internet dessus car la wifi ce n’est pas trop ça et j’avais envie d’être joignable. J’ai payé environ 7€ pour la carte sim + 70 GO d’internet valable pendant un mois !

 

“Les plaines”

 

Pour rejoindre la ville, qui est à plus de 30min (davantage aux heures de pointes), on peut soit prendre les bus locaux, les Matchrouka, soit prendre un taxi collectif ! J’ai rencontré deux  français dans le hall de l’aéroport avec qui j’ai finalement partagé un taxi pour aller sur Bishkek, environ 4€ chacun le trajet. Juste avant de partir j’avais réservé une petite auberge de jeunesse pour pouvoir me reposer un peu et regarder un semblant de trajet pour les jours à suivre. Il est 7h du matin quand on arrive à l’auberge mais le gérant nous autorise à venir et nous laisse nous jeter dans les lits ! Je dors un bon moment avant de sortir découvrir l’ambiance de la capitale. Je rencontre mes premières personnes, mange mon premier repas local (le plov!) et suis déjà sous le charme !

Je suis obligée de passer une nuit à Bishkek car le lendemain matin, je récupère un petit joujou pour mon road trip ! Ce n’était pas du tout prévu à la base, mais j’ai trouvé au dernier moment un partenariat avec une agence de location de voiture pour avoir pendant 10 jours un authentique 4×4 Lada Niva soviètique avec tente sur le toit ! Le lendemain donc, deux personnes de l’agence m’amène le 4×4 directement à mon hôtel. Ils m’expliquent rapidement comment il fonctionne et me montrent comment déplier la tente. Le 4×4 est rustique et les commandes assez loin des standards que l’on connaît ! Il y a beaucoup plus de manettes et je vais devoir m’adapter. Je mets toutes mes affaires dans la voiture et c’est parti pour le road trip !

 

“Les montagnes Canyon”

 

 

Je veux rejoindre Kotchkor pour le soir mais sans passer par la route la plus courte. Je décide donc de passer par l’ouest des montagnes du sud de Bishkek. Pour comprendre ma route sur un gps, j’ai pris un itinéraire passant par Too Ashuu, Kojomkul, Kyzyl-Oi, Kyzart en enfin Kotchkor. Les jolis endroits que j’ai découvert n’ont pas vraiment de noms, mais j’ai noté leurs coordonnées GPS si ça vous intéresse :

  • La route en épingle” 42.367857, 73.82022
  • La superbe plaine” 42.233665, 73.910633
  • Les gorges” 42.032412, 74,162581
  • Les montagnes canyon” 41.898848, 74.307267.

Voilà comment s’y retrouver quand le coin n’est pas très touristique ! (il suffit de rentrer ces chiffre avec les points et virgules dans Maps.me ou Google Maps et le GPS trouvera le lieu!).

 

 

Clique ici pour plus de renseignements !

Où dormir à Bishkek : My Hostel Bishkek, 5€ la nuit avec petit déj en réservant sur booking.com, arrivée à 7h et il m’a laisser le lit directement, super accueil, très propre et moderne.

Taxi : aéroport – centre de Bishkek, comptez 8 à 10€ le trajet, à se partager !

Location de voiture : Pour louer le Lada Niva avec la tente sur le toit, vous pouvez contacter l’agence sur ce mail : info@4x4rentalkyrgyzstan.com . Pour tout autre location de voiture, vous pouvez trouver sur google beaucoup d’autres agences sérieuses ! Il faudra compter de 30 à 100€ la journée de location ! (4×4 obligatoire vue les pistes du pays!)

 

 

__________

Etape 1 : Song Kul Lake 

__________

 

 

 

Je ne vais pas faire des pavés d’écriture mais plutôt laisser les photos parler d’elles-mêmes. Pour la petite histoire quand même, ce n’était pas prévu mais j’ai finalement retrouvé en cours de route Marion et Bastien, deux français en tour du monde, pour partager quelques jours ensemble. On s’est retrouvé à Kotchkor et on a pris la route du lac Song Kul ensemble. Presque 3h de route pour l’atteindre avec ses 50km de pistes obligatoires, dans un panorama à couper le souffle ! Song Kul est plutôt grand et faire le tour du lac prend beaucoup de temps. En arrivant il faut donc choisir d’aller au nord ou au sud du lac. On a choisi d’aller au nord ! On a laissé le village CBT derrière nous pour éviter d’être avec tous les touristes et on est allé quelques kilomètres plus loin. On a trouvé des yourtes proches du lac, négocié avec la dame qui s’en occupait pour y dormir et y manger pour 1000 soms (environ 12€). Puis on lui a demandé de nous prêter trois chevaux pour qu’on puisse aller se balader seuls. Aucun problème ici pour partir sans guide, il suffit de demander ! On paye environ 4€ l’heure par cheval et on s’en va profiter au milieu des plaines..

 

 

Etant vraiment amoureuse des chevaux, je me suis régalée dans ces grands espaces ! Le soir on a pu manger dans les yourtes, se poser proche du feu de bois (car il ne fait pas super chaud en altitude!) et je me suis motivée une fois la nuit tomber à sortir dehors pour admirer les étoiles.. J’ai vraiment adoré ce lac ! L’eau était incroyable, les plaines sont sublimes et dormir dans la yourte est une sacré expérience !

 

 

 

 

__________

Etape 2 : Karakol

__________

 

 

 

La deuxième grosse étape de mon road trip a été Karakol et le tour du lac Issyk Kul ! Ce lac est le second plus grand lac de montagne au monde, on a vraiment l’impression d’être face à une mer.. Je vais encore une fois laisser les photos parler d’elles-mêmes, mais pour vous donner quelques conseils :

  • A commencer par le canyon de Skazka (qui se traduit par Fairy Tale en anglais, attention à bien suivre ce panneau que vous verrez sur la route ou à rentrer “Fairy tale” dans Maps.me car si vous suivez le point “Skazka” vous irez au milieu de nul part ! Comme nous..) allez-y au coucher du soleil, la lumière sur ces formations rocheuses est juste exceptionnelle ! On peut se balader à travers ce superbe labyrinthe, monter sur les formations pour avoir une superbe vue..

 

 

  • La vallée de Barskoon et ses cascades, une jolie petite rando pour découvrir une succession de cascades.. si vous trouvez le bon chemin, ça fera une boucle en commençant par la droite puis longeant la montagne et enfin descendez en suivant le cour d’eau avant de rebifurquer sur la gauche une fois en bas!

 

 

  • La vallée de Jeti Oguz : petit arrêt par le Broken Heart, les Seven Bulls (assez déçue) puis continuez la piste qui s’enfonce dans la vallée (ça passe en 4×4!), vous allez traverser plusieurs ponts en bois au dessus de la rivière, le panorama est juste magnifique ! On peut continuer très loin sur le chemin, n’hésitez pas ! Il est même possible de prendre des chevaux pour aller se balader seul dans la vallée ou encore rester dormir dans une yourte.

 

 

  • Karakol : la ville n’a pas plus de charme que ça mais c’est le départ de nombreux treks ! En revanche si vous y êtes un dimanche, allez au marché aux bestiaux ! Il faut se lever tôt, ça commence avant le lever du soleil et il n’y a déjà plus grand chose après 8h.. C’est vraiment intéressant car on voit tous les moutons, les chevaux et les vaches se négocier et se vendre !

 

 

  • Le trek du Ala Kul Lake. Il prend environ 3 jours, c’est possible de le faire avec un guide mais aussi tout seul ! Il suffit de suivre le GPS (les chemins par Maps.me sont très bien indiqués) et d’avoir son matériel pour dormir ou manger. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de le faire mais je sais que j’y retournerai pour le faire !
  • La vallée de Kyrchin, une super belle vallée pour se balader au calme au nord du lac.

 

 

  • Le bord du lac Issyk Kul : un peu partout vous trouverez de jolies petites plages pour vous poser et vous baigner ! L’eau n’est pas forcément super chaude mais ça peut rafraîchir !

 

 

__________

Conclusion

__________

 

Pour résumer? Gros coup de coeur ! Ce pays encore méconnu est vraiment une grosse pépite. Mon voyage sur place a été beaucoup trop court je le sais bien et je n’avais pas le choix pour cette fois, mais je sais déjà que je vais y retourner rapidement ! Il faut savoir qu’un voyage en dehors de la période mai à septembre sera bien difficile à faire : beaucoup de routes fermées, tout sera enneigé, les nomades ne seront pas dans les montagnes.. bref, ce n’est pas le mieux !

En tout cas sachez que les nomades sont absolument adorables, il est très facile de passer du temps avec eux en revanche pour communiquer ça sera le Kirghize ou le Russe.. prenez quelques cours ou un bon traducteur ! La nourriture est délicieuse (Plov, Manti, Boso Lagman, Chai..) , tout le pays est très bien desservi par les bus ou les taxis collectifs (le mieux étant de louer un 4×4 évidemment!).. et puis la nature est omniprésente et totalement gratuite à découvrir ! Prenez en soin et régalez vous !

 

D’autres endroits à découvrir lors d’un voyage (plus long que le mien) au Kirghizistan (noms sur Maps.me) :

  • Kyol Ukyok – Kyol Tor en trek à cheval
  • Toktogul
  • Sary Chelek
  • Kel Su
  • Chatyr Kul
  • Och
  • Arslanbob
fr French
X
Share This