Article 0

Le Kenya est un pays d’Afrique qui regorge de merveilles. Il y a les safaris dans les grands parcs évidemment comme celui du Masai Mara, mais aussi bien d’autres choses à découvrir comme les plages de Diani Beach, le Mont Kenya, le lac Naivasha ou encore la vue sur le Kilimandjaro depuis Amboseli. Après deux voyages là-bas j’avais envie de consacrer un article entier sur comment préparer un voyage au Kenya, avec un guide pratique et complet pour vous aider si vous envisagez d’y partir ! Budget, vaccins, sécurité, itinéraire, safari au Kenya… je vous donne toutes les clés !

Pour découvrir mon itinéraire complet au Kenya, ça se passe ici.

 

 

VOYAGE AU KENYA | SOMMAIRE

(Cliquez directement sur un chapitre pour y accéder ou faites défiler l’article en entier pour tout lire.)

FICHE D’IDENTITE
S’Y RENDRE
FORMALITÉS, VISA, ASSURANCES
LES VACCINS
QUAND PARTIR ?
LEXIQUE DE BASE
QUEL BUDGET ?
HÉBERGEMENTS
TRANSPORTS
IDÉES D’ITINÉRAIRES
FAIRE UN SAFARI, GUIDE COMPLET
SÉCURITÉ AU KENYA

 

kenya carte afrique map

 

Fiche d’identité 

  • Le Kenya compte plus de 40 millions d’habitants, sa capitale est Naïrobi.
  • Il est situé en Afrique de l’est, frontalier avec la Tanzanie, l’Ouganda, l’Ethiopie, le Soudan du sud et la Somalie.
  • On y parle Swahili et très bien anglais (c’est une ancienne colonie britannique).
  • La monnaie est le Schilling Kenyan, 1€ = environ 120 KES.
  • Il y a 1h de décalage horaire avec la France.
  • Le pays est assez pauvre et vit beaucoup du tourisme, particulièrement des safaris et des lodges.
  • Dans certains de ses parcs nationaux on peut y trouver le Big five : lion, léopard, éléphant, rhinocéros et buffle.

 

chapka assurances

 

| Comment se rendre au Kenya ?

 

EN AVION

La plupart des gens qui vont visiter le Kenya s’y rendent en avion. Les billets en hors saison se trouvent entre 400 et 600 €, ce qui n’est pas très cher (en plein été ça peut vite grimper à plus de 600€, il vaut mieux s’y prendre à l’avance). Les compagnies aériennes les plus connues desservant le pays sont Kenya Airways (la compagnie nationale), Qatar Airways, Ethopian Airlines, Emirates ou encore Turkish Airlines. Certains vols sont directs mais la majorité d’entre eux nécessitent une escale pour une durée de vol moyenne totale de 8-9h.

 

CHERCHER UN VOL VERS LE KENYA SUR SKYSCANNER

 

PAR LA ROUTE

Il est aussi possible d’aller au Kenya en voiture ou en 4×4 si vous voyagez sur plusieurs pays, sur le long terme ou si vous habitez sur le continent africain. Il existe plusieurs frontières terrestres avec la Tanzanie, l’Ouganda ou l’Ethiopie. Les formalités peuvent être un peu longues par moment mais il n’y a pas de soucis particulier à prévoir (mieux vaut parler anglais par contre, sinon ça risque d’être compliqué pour se faire comprendre). Pensez simplement à avoir assez d’argent en espèces et tous les papiers nécessaires pour les formalités.

 

cascade thompson falls kenya

 

| Formalités administratives, visas et assurances voyage

 

VISA

Pour aller au Kenya il faut un visa et un passeport valable pendant au moins 6 mois après la date d’arrivée. Le visa peut se faire en ligne sur les sites officiels du gouvernement kenyan ou alors en arrivant sur place à l’aéroport (il coûte 40€ ou 50$, mieux vaut avoir de l’espèce mais la CB passe parfois). Si vous avez besoin d’accompagnement ou d’informations sur ce visa, car les formalités ne sont pas votre fort ou que vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, le site Visa Mundi peut vous aider dans vos démarches.

 

ASSURANCES

Pensez bien à souscrire à une assurance voyage avant de partir pour être couvert en cas de problèmes ! Je vous conseille de vous rapprocher de l’assurance “Cap Assistance 24h/24” de Chapka Assurances, qui vous couvre pour les séjours jusqu’à 90 jours partout dans le monde, rapatriement et assistance complète incluse. En passant par ces liens vous avez 5% de réduction. Et si vous êtes en tour du monde ou long voyage, le “Cap Aventure” sera votre meilleure option !

 

DÉCOUVRIR TOUTES LES ASSURANCES VOYAGE DE CHAPKA

 

| Vaccins nécessaires

C’est une question que je reçois souvent, notamment par rapport à la fièvre jaune. Premièrement, il est toujours bien de vérifier qu’on est à jour de nos vaccins obligatoires (diphtérie-tétanos-poliomyélite-coqueluche). Il est aussi conseillé (mais NON OBLIGATOIRE) de faire le vaccin de l’hépatite A, l’hépatite B et la fièvre jaune. La fièvre jaune n’est pas obligatoire en venant au Kenya SAUF si on vient directement d’un autre pays touché par la fièvre jaune (ou si on a transité plus de 12h dans un autre pays touché par la fièvre jaune).

Exemple : Si vous faites un France – Kenya, ce n’est pas obligatoire de l’avoir. Si vous faites un France – escale en Ethiopie de 2h – Kenya, ce n’est pas obligatoire de l’avoir (on vous demandera juste combien de temps vous êtes restés en Ethiopie pour vérifier). Par contre si vous découvrez l’Ethiopie pendant une semaine par exemple et que vous enchainez directement avec le Kenya ensuite (par une frontière terrestre ou par l’aéroport peu importe), à ce moment là il sera obligatoire d’avoir fait le vaccin.

S’il n’est pas fait, un médecin pourra vous le faire à la frontière (et oui c’est payant). 

Contre le paludisme vous pouvez également prendre un traitement, mais rien d’obligatoire.

 

masai maasai kenya tribu

 

| Quand partir au Kenya ? 

On distingue deux grandes saisons au Kenya : la saison sèche et la saison des pluies. Situé tout proche de l’équateur et bordé par l’océan Indien, on y trouve une première saison sèche s’étalant de décembre à mars (c’est un peu l’été) et une seconde qui va de juillet à octobre (c’est un peu l’hiver). Pendant l’été les températures en pleine journée peuvent atteindre les 40 degrés alors qu’en hiver elle n’atteigne “que” les 30 degrés. C’est dire que le terme hiver est à nuancer ! La nuit c’est plutôt en moyen 20 degrés l’hiver et 25 l’été.

Entre les saisons sèches viennent se caler deux saisons des pluies. Une grosse d’avril à juin (presque comme en Tanzanie) et une petite de sur novembre et décembre (comme en Tanzanie également). Les paysages varient beaucoup selon le débit d’eau variant du jaune sec de la savane au vert éclatant des forêts. Il y a beaucoup de monde en juillet / août car ce sont les grandes vacances et le climat est plutôt agréable ! Les mois de janvier, février et mars sont tout aussi bien pour découvrir le Kenya, bien qu’il fasse un peu plus chaud, il y a moins de monde.

 

plage kenya côte palmier

 

Pour les petits budgets, sachez qu’il est tout à fait possible de voyager au Kenya pendant la saison des pluies. Les prix sont moins chers que le reste de l’année vu qu’il y a moins de demandes ! Il faut juste s’adapter aux averses qui passent par ci par là, elles sont assez fortes mais ne durent jamais bien longtemps et le soleil revient, avant de repartir à nouveau. C’est en mai qu’il pleut vraiment le plus, donc essayez juste d’éviter ce mois-ci pour en profiter un minimum.

Attention, pensez bien que le climat varie quand même beaucoup selon les reliefs ! Entre les plaines et les montagnes, il peut y avoir de grandes différences. N’oubliez pas de prendre un petit pull dans votre sac à dos pour ne pas être surpris lors des nuits plus fraîches. Vers le littoral et le lac Victoria, c’est plutôt chaud et humide alors que les plateaux sont bien plus tempérés. Dans tous les cas il fait très souvent beau au Kenya, le soleil tape fort (attention aux coups de soleil) et les jours restent les mêmes tout au long de l’année : lever de soleil vers 6h du matin et coucher du soleil vers 19h le soir.

 

| Lexique

La langue nationale au Kenya est le Swahili (ou également appelé le kiswahili, ce qui signifie “la langue de la côte”). Une langue également parlée dans certains de ses pays voisins comme en Tanzanie, en Ouganda, au Rwanda ou encore au Burundi. Mais l’anglais est également une langue officielle depuis la période coloniale. Et des dizaines d’autres sont parlées à travers le pays car il y a de nombreuses ethnies qui ont chacune leur propre dialecte.

Si le Swahili est un peu compliqué à apprendre, parler anglais est un vrai plus pour se faire comprendre partout dans le pays. Les panneaux sont souvent traduis, les commerces et les produits aussi et puis la majorité des kenyans se débrouille bien en anglais. Voici quand même quelques mots courant en Swahili pour vous aider :

| Quel budget prévoir pour un voyage au Kenya ?

Que vous fassiez un road trip en solo ou un circuit organisé avec une agence, les tarifs ne seront évidemment pas les mêmes. Ce qui pèsera le plus dans le porte monnaie sera évidemment les safaris. D’ailleurs, certains ne vont au Kenya que pour ça ! Pourtant il existe bien une autre forme de tourisme qui permet de se rapprocher des populations locales et d’alléger son budget : partir en sac à dos.

La première fois que je suis allée là-bas j’étais une simple backpackeuse autour du monde et pour trois semaines sur place, safari inclus, j’avais dépensé environ 800€.

150€ pour les hébergements (j’ai dormi chez l’habitant, dans des auberges de jeunesse et une fois dans un lodge), 80€ pour la nourriture, 120€ pour les transports (bus, tuk tuk, taxi) et 450€ pour 3 jours de safari (je vous en parle plus en détail juste en dessous).

La deuxième fois que je suis allée là-bas c’était en mode full safari et lodge, pour 10 jours sur place avec 4 jours de safaris et alors que nous étions 5, ça coûtait environ 1500€.

1000€ pour les 4 jours de safaris transports et hébergements inclus, puis 500€ pour les 6 jours restant à voyager par nos propres moyens.

 

safari naivasha kenya

 

Donc oui c’est tout à fait possible de voyager au Kenya pour pas cher mais c’est aussi possible de voyager au Kenya en explosant le budget. Certaines agences vont vendre des circuits organisés à 2000€, 4000€ ou même parfois plus. En général c’est quand la voiture est privatisée pour deux, qu’il y a des activités couteuses incluses (par exemple un vol en montgolfière dans une réserve) et que les logements sont parmi les plus chics du pays.

 

Est-ce que ça vaut vraiment ce prix là ? Pourquoi pas, mais le problème c’est que la plupart du temps les agences prennent une énorme commission et peu d’argent est en réalité données aux locaux et c’est bien dommage. Heureusement il existe des agences locales ou des agences responsables, renseignez vous bien pour être sur que votre argent aura un impact positif sur place :).

 

| Hébergements, où dormir au Kenya ?

Avec la croissance du tourisme ces dernières années, l’offre d’hébergement s’est largement développée et il y en a désormais pour tous les budgets.

EN LODGE

C’est probablement le logement qui fait le plus rêver quand on pense au Kenya et aux safaris. Les lodges sont souvent des hébergements insolites et luxueux, au bord des plages ou en plein milieu de la savane. Que ce soit des tentes très chics ou des bâtiments en dur très moderne, les lodges permettent de se couper de tout pour simplement profiter de l’environnement. Les repas sont souvent très copieux et les piscines vous appellent pour un bon bain. Bref, y a pas à dire dormir dans un lodge c’est vraiment cool et ce n’est pas hors de portée même pour les petits budgets.

Les guides locaux peuvent avoir des prix intéressants selon les saisons et ainsi vous proposer de dormir dans des lieux plutôt incroyable. Ca a été mon cas avec le Kibo Safari Camp, des tentes de luxe avec vue sur le Kilimandjaro et avec le Voi Safari Lodge, un magnifique endroit dans le parc de Tsavo alors que je n’ai payé mon safari que 450€ (une nuit dans chaque lodge). Et pas de panique, il existe quand même bien des lodges à 1000€ la nuit pour les plus fortunés, ce n’est pas une légende, comme le magnifique Olare Mara Kempinski !

 

lodge luxe tsavo kenya

 

EN AUBERGE DE JEUNESSE

Elles sont encore assez peu nombreuses comparé à d’autres pays comme le Mexique ou le Vietnam, mais les auberges de jeunesse se développent quand même au Kenya ! Une solution peu coûteuse pour profiter d’un minimum de confort. La seule condition est simplement d’accepter de partager son dortoir avec d’autres personnes, une bonne manière de faire des rencontres surtout si vous voyagez en solo. Les prix des auberges de jeunesse varient autour des 15-20€ la nuit en moyenne.

J’avais notamment adoré l’auberge Diani Backpackers sur la côte du Kenya. Avec sa belle piscine et l’océan Indien à quelques mètres, c’était le lieu idéal pour se poser sans se ruiner (10-15€ la nuit en dortoir!).

CHEZ L’HABITANT 

Enfin, il est aussi possible de vivre une belle expérience auprès des locaux en dormant chez l’habitant. Que ce soit grâce à vos rencontres imprévues ou à l’aide d’applications telles que Couchsurfing qui permettent de mettre les gens en relation. Couchsurfing c’est un site génial que j’ai beaucoup utilisé lors de mon tour du monde. Ca m’a permis de rencontrer des centaines de personnes et de gratuitement dormir chez elles quand c’était possible, le but n’étant pas monétaire mais basé sur l’échange de culture !

(Durant la pandémie couchsurfing qui était gratuit à la base est devenu payant pour sauver le site, il faut compter 15€ par an pour pouvoir utiliser la plateforme. Cela n’enlève en rien le fait que dormir chez les gens reste totalement gratuit, il n’y a pas d’échange d’argent).

Grâce à Booking.com il est aussi possible de dormir chez l’habitant, moyennant cette fois quelques euros. Ca a été mon cas à Naïrobi où j’ai pu rester quelques jours chez une famille d’un quartier assez pauvre. Ils étaient ravis d’accueillir une étrangère quand moi j’étais bien contente de pouvoir les aider financièrement à mon échelle.

 

TROUVER UN LOGEMENT AU KENYA SUR BOOKING

 

plage kenya côte

portrait kenya kenyan maasai

 

| Comment se déplacer sur place ?

Encore une fois il y a de tout et pour tous les budgets ! Que vous soyez routard ou plutôt les doigts de pieds en éventail, petit tour d’horizon des possibilités.

TRANSPORTS EN COMMUN

Probablement mon choix préféré quand je vadrouille avec mon sac à dos autour du monde. Les transports en commun sont un moyen de se déplacer économique, écologique et qui permet de faire de nombreuses rencontres. Je peux vous dire que quand vous êtes une fille en solo qui se balade de bus en bus, ça se remarque facilement. Du coup ça ouvre les discussions et c’est bien chouette !

Il faut quand même que je le dise, les transports en commun au Kenya (et comme dans beaucoup de pays d’Afrique d’ailleurs) c’est un sacré bordel ! Mais un bordel organisé quand on commence à comprendre comment ça fonctionne. Il n’y a pas forcément d’arrêt de bus à proprement parlé, ils s’arrêtent plus ou moins dès qu’on leur fait signe et dès qu’on leur demande. Le nombre de place à l’intérieur des minibus est d’ailleurs bien trompeur : même s’il y a 10 sièges, il peut y avoir 25 personnes qui montent !

Mais pas d’inquiétude, si vous êtes perdu pour trouver un certain bus ou pour savoir quand vous arrêter, il suffit de demander. Les kenyans sont tellement gentils, ils sont toujours là pour donner un coup de main et pour indiquer une direction.

 

LOUER UNE VOITURE / UN 4X4

Si vous aimez l’autonomie complète, la meilleure solution sera de louer une voiture ou un 4×4. La voiture sera utile si vous ne sortez pas des grands axes et des grosses villes. Par contre si vous voulez sortir des sentiers battus, faire du off road ou même aller dans les parcs nationaux pour faire un safari en autonomie, le 4×4 sera indispensable. Comptez environ 400€ la semaine pour une voiture et dans les 700€ à 1200€ la semaine pour un 4×4. L’essence n’est pas très chère sur place.

Je me permets quand même de souligner que la conduite au Kenya est assez sportive. Bien que les locaux ne soient pas des suicidaires, le fait qu’il n’y ait pas autant de règles que chez nous fait que certains comportements peuvent être dangereux. Surtout par rapport aux dépassements et aux poids lourds. Soyez donc très vigilants en prenant le volant, ne conduisez jamais si vous êtes fatigué et éviter au maximum de rouler la nuit.

 

TROUVER UNE VOITURE A LOUER AU KENYA SUR BSP AUTO

 

FAIRE APPEL À UN CHAUFFEUR

Enfin, la dernière solution est de faire appel à quelqu’un pour se faire conduire à bord d’une voiture privée. Une solution plus coûteuse que les deux autres car le chauffeur vous accompagne absolument partout mais qui peut rassurer certains. Ca permet d’être seul.e.s dans un véhicule, de partir quand on veut, d’aller où on veut et de ne s’occupe de rien. Beaucoup d’agences de voyage proposent ces services, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos contacts ! D’ailleurs si vous passez par une grosse agence, essayez de discuter avec votre chauffeur sur place pour être sur qu’il soit rémunéré convenablement. C’est ça aussi de faire du tourisme responsable.

 

lion safari kenya amboseli

 

| Idées d’itinéraires pour un road trip au Kenya

 

Itinéraire sur 1 semaine au Kenya

itinéraire kenya une semaine road trip

Une semaine c’est court ! Mais ça n’empêche pas de pouvoir découvrir de magnifiques paysages du Kenya. En atterrissant à Naïrobi prenez au moins une journée pour découvrir la ville : se balader dans les rues grouillonnantes de monde, le quartier dynamique du Central Business District ou encore aller faire un tour au Sheldrick Wildlife Trust, un refuge d’éléphant.

De là vous pouvez partir en direction de la réserve du Masai Mara, l’un des joyaux du Kenya. Elle tient son nom de la tribu qui y vit en masse, les maasaï, et la rivière qui la traverse, le Mara. Avec ses 1500km2 de savane, c’est l’un des meilleurs endroits pour observer le Big Five, les 5 animaux emblématiques d’Afrique : le lion, le léopard, l’éléphant, le rhinocéros et le buffle. Je conseille deux journées pleines sur place pour en profiter.

Pour continuer dans les beaux safaris il faudra reprendre la route pour atteindre le parc d’Amboseli. Vous avez en tête les magnifiques photos des éléphants avec le Kilimandjaro en toile de fond ? Eh bien c’est là que ça se passe ! L’un de mes endroits préféré du continent africain. Ici aussi je conseille de rester deux jours pour en profiter et surtout pour avoir la chance d’observer le toit de l’Afrique qui est souvent timide.

Pour terminer ce séjour en beauté vous avez le temps d’aller profiter de la côte en allant à Diani Beach. Cette station balnéaire située au sud de Mombasa est l’endroit parfait pour se relaxer et profiter des longues plages et de l’eau turquoise de l’océan indien. Le retour sur Naïrobi se fait très bien en voiture grâce à l’axe principal du pays. Il existe aussi une ligne de chemin de fer si vous voulez tenter l’expérience !

 

Itinéraire sur 2 semaines au Kenya

itinéraire kenya deux semaines road trip

Après avoir découvert Naïrobi, le Masaï Mara, Amboseli et Diani Beach, voici d’autres endroits à découvrir si vous restez deux semaines au Kenya. Depuis la capitale, prenez la route en direction de Naïvasha. Ce lac d’eau douce fait partie de la Vallée du Grand Rift, une suite de volcans et de faille qui s’étend de la Syrie pour aller jusqu’au Mozambique.

On peut observer des centaines d’oiseaux et de nombreux hippopotames dans le lac mais aussi quelques animaux de la savane sur Crescent Island, une presqu’île où se trouve une réserve où il est possible de se balader à pieds au milieu des zèbres et des girafes sauvages. On peut même se promener à dos de cheval pour approcher les animaux de plus près ! Je donne toutes les infos dans mon article sur que faire au Kenya.

Au sud de Naïvasha se trouve le Hell’s Gate, un parc sculpté par d’immenses falaises bordées par des troupeaux de girafes et de zèbres. On peut découvrir les environs à pieds ou à vélo, un bon moyen de se déplacer sans trop laisser de traces. Une visite parfaite quand on est en famille d’ailleurs.

Pour terminer, poussez jusqu’à la ville de Nakuru et aux magnifiques cascades Thomsons falls au nord est de là. Avec 70 mètres de hauteur, ces chutes se trouvent sur la rivière Ewaso Narok et ont été découvertes dans les années 1880. Il y a plusieurs points de vue pour admirer cette merveille que je vous conseille fortement de découvrir. A Nakuru même il y a un lac et un parc, où il est possible d’observer de magnifiques rhinocéros noirs. Une espèce réintroduite par l’homme pour empêcher leur extinction. Un safari différent car Nakuru se trouve à 1700mètres d’altitude, le climat y est bien différent que dans la savane.

 

Itinéraire sur 3 semaines au Kenya

itinéraire kenya trois semaines road trip

Si vous avez trois semaines pour visiter le Kenya, vous allez être royal ! Depuis les Thomsons Falls poussez jusqu’à l’imposant Mont Kenya. Le deuxième plus haut sommet d’Afrique avec 5199m l’altitude est un beau pic à gravir pour jouir de panoramas à couper le souffle. Il faut quand même compter 4-5 jours de marche aller retour donc organisez bien votre voyage pour ne pas trop courir entre chaque lieu.

Pour prolonger l’aventure quand vous êtes dans la région d’Amboseli et de Mombasa, n’hésitez pas à faire un détour par le parc de Tsavo. Un endroit unique en son genre divisé en deux parties : Tsavo Est et Tsavo Ouest. Sa particularité réside dans la couleur de sa terre, d’un rouge puissant qui vient colorer les animaux. Une belle expérience à vivre bien que les animaux soient un peu plus difficile à observer car la flore est très dense.

Pour terminer votre road trip, vous pouvez aller découvrir le petit village de Lamu et sa côte. Un village de pêcheur, centre culturel de la culture swahilie, qui mérite le détour. Peu de touristes y vont alors qu’il y règne une atmosphère très paisible. Le simple fait de se balader dans les ruelles du village vous fera voyager et vous permettra de rencontrer de nombreux locaux.

 

| Faire un safari au Kenya, quels parcs et quel budget ? 

  • Dans quel parc faire le plus beau safari ?

Une question bien difficile à laquelle répondre et pourtant on me demande souvent quel est le meilleur parc du Kenya. J’ai eu l’occasion d’en découvrir 4 pour le moment : Amboseli, Tsavo, Naivasha et Masai Mara. Ils sont tous très différents et pourtant tous tellement beaux à leur manière. Amboseli est tout simplement magique, c’est le parc où il est possible d’admirer les animaux de la savane avec le Kilimandjaro en toile de fond. Une sensation incroyable d’observer les lions et les éléphants face à ce géant ! Tsavo quand à lui est un parc très particulier pour la couleur rouge de sa terre qui donne un aspect unique aux animaux.

Naivasha permet de vivre une expérience hors du commun en marchant ou en faisant une promenade à cheval au milieu des animaux de la savane. Enfin, la réserve de Masai Mara est probablement l’endroit où il est le plus simple de voir un maximum d’espèces. C’est la continuité du parc du Serengeti en Tanzanie. D’un point de vue tout personnel si je ne devais en choisir qu’un seul, mon coup de coeur serait Amboseli , c’est là-bas que j’ai fait l’une de mes plus belles photos de tous les temps (je la glisse juste en dessous) ! Mais pour d’autres personnes ça serait surement dans un autre parc qu’il pensera faire le plus beau safari.

 

plus beau safari kenya amboseli

plus beau safari kenya amboseli

 

  • Quelle est la meilleure saison pour observer les animaux de la savane ?

Entre les saisons sèches, agréables pour ceux qui cherchent le soleil et la chaleur mais où les animaux sont un peu plus difficiles à repérer en pleine journée car souffrant trop des températures. Les saisons des pluies, moins agréables pour les voyageurs car les averses sont imprévisibles même si elles ne durent pas très longtemps, où les animaux sont plus enclins à être un partout dans les parcs. Ou encore la saison incroyable de la migration des gnous et des zèbres qui se passe en juillet dans un sens (Tanzanie-Kenya) et en octobre dans l’autre (Kenya-Tanzanie), où il est possible d’observer des milliers d’individus en plein mouvement.

A vous de choisir la saison qui vous tente le plus !

  • Quel budget, comment faire un safari pas cher ?

J’en parle déjà pas mal dans le chapitre sur le budget au Kenya donc je ne vais pas tout répéter ici. Mais gardez bien en tête qu’il est toujours mieux de passer par une petite agence locale plutôt que par une énorme agence qui se prendra toute une commission sans se soucier des locaux.

 

Pour mes deux safaris réalisés au Kenya je suis personnellement passé par Walter de Waltz Safaris. Un jeune kenyan qui a lancé son entreprise locale il y a maintenant quelques années. J’avais quelques appréhensions avant mon premier safari car je n’avais lu que quelques recommandations sur lui mais j’ai décidé de lui faire confiance et j’ai bien fait ! Walter pratique des prix justes, simplement pour vivre et faire vivre sa famille. Il connaît beaucoup de choses sur les animaux de la savane et fait en sorte de choisir des lodges de qualité même à petits prix !

Je raconte mon premier safari dans l’article itinéraire sur le Kenya. Et si vous voulez partir avec Walter, sachez qu’il faut compter environ 250€ par jour de safari ! En 2021 on s’est associé avec Walter après 3 ans à l’avoir recommandé sur le blog sans rien demander. Désormais si vous lui faites une demande d’informations en venant de ma part et que vous partez par la suite, vous me permettez de toucher une petite commission ! Vous pouvez le contacter sur facebook (il parle français), par mail (info@waltztoursafaris.co.ke) ou sur Whatsapp +254 716 759 296, en lui indiquant que vous venez de la part d’Olivia, le P’tit Reporter.

 

  • Les types de safaris

Il y a les safaris “motorisés”, où il est obligatoire d’être dans une voiture à tout moment (sauf à certains endroits pour manger ou pour aller aux toilettes). Ces voitures sont la plupart du temps des 4×4 avec toit ouvrant, ce qui permet de se mettre debout et d’avoir une vue à 350 degrés sur la savane. Les chemins des parcs peuvent être assez chaotiques et il est interdit d’en sortir pour faire du off road.

Dans certains parcs on peut faire des safaris de nuit, une expérience vraiment insolite ! C’est aussi possible de faire des safaris à pieds, à cheval ou en bateau comme au Hell’s Gate et à Crescent Island / Naïvasha. A ces endroits il n’y a pas de prédateurs donc pas de dangers.

 

elephants kenya safari

cheval safari équitation girafe naivasha

 

  • Mes conseils pour un safari réussi

Un bon safari nécessite selon moi une bonne combinaison entre : un bon guide (qui soit à l’écoute et plein de connaissances sur son pays et les espèces animales), un équipement de bonne qualité (avec un véhicule confort et en bon état), un timing bien pensé (vouloir faire trop en peu de temps est fatiguant et peut gâcher l’expérience), un réel engagement pour les communautés locales (je conseille de se rapprocher d’une agence locale qui soutien l’économie locale) et enfin votre groupe en lui même (les personnes avec qui vous partez peuvent changer votre voyage, si elles n’ont pas les mêmes attentes que vous, ça peut tout gâcher..).

  • Dérives des safaris, les choses à éviter

➡ Les faux villages éthniques : parfois vous tomberez sur des villages d’ethnies locales où tout le monde parle anglais, où on vous propose un tour bien rodé et où on vous vend tout un tas de choses. Ce sont malheureusement de grosses dérives liées au tourisme. Les gens savent que les étrangers veulent découvrir des choses locales contre de l’argent et en font un réel business. Ces pratiques enlèvent totalement le côté authentique des rencontres. Prenez plutôt le temps de trouver des contacts sur place qui vous feront vivre des expériences sincères. Je vous raconte mon immersion authentique au sein d’un village Maasaï ici. 

➡ Les guides qui pourchassent les animaux : eh oui, il y en a malheureusement.. Il faut être au courant qu’il est strictement interdit de sortir des chemins banalisés dans les parcs et encore plus de poursuivre ou bloquer la route d’animaux. Pour des raisons très simples; ne pas déranger la faune ni détruire la flore. S’il vous arrive d’être témoins de ce genre de pratique, vous pouvez dénoncer le guide en question auprès du parc. Si jamais c’est votre propre guide qui fait ça, ne le laissez pas faire et expliquez lui que vous préférez voir les animaux de loin et tranquillement plutôt que de les déranger. 

➡ Les agences qui proposent des prix exorbitants : vous me demandez souvent des conseils pour partir en safari au Kenya et en Tanzanie avec parfois des prix qu’on vous propose qui sont énormes. Quand on connaît bien le pays, le niveau de vie, le salaire des locaux, le prix des parcs, et les bénéfices moyens, on se rend compte qu’il y a des agences qui se prennent une marge juste énorme sur les séjours. Si les lodges sont très luxueux et que vous êtes seul.e dans la voiture, c’est normal que le prix soit plus élevé.

Mais par contre, payer 10 000€ un circuit safari de 7 jours ce n’est pas normal. Encore, si tout l’argent était réinvesti dans des initiatives locales, alors pourquoi pas, ça serait top ! Sauf que ça va souvent directement dans la poche des propriétaires d’agences qui n’habitent même pas sur place. N’hésitez pas à demander plusieurs devis à différentes agences et comme je vous le répète, à vous rapprocher le plus possible des agences locales qui proposent des prix justes. 

 

safari masai mara kenya

 

| La sécurité au Kenya

Je reçois beaucoup de questions lors de mes différents voyages sur la sécurité des pays que je visite, notamment sur le continent africain. Alors est-ce que le Kenya est safe ? Est-il possible d’y voyager seule / seul ? Doit-on obligatoirement partir avec une agence ? D’après les expériences que j’ai eu lors de mes deux voyages là-bas, j’ai envie de vous donner mon ressenti complet et sincère.

Le Kenya était l’une des destinations sur la toute fin de mon tour du monde. Ca faisait déjà des mois que je voyageais seule et j’étais plutôt rodée, je n’avais aucune appréhension. Sauf que quand j’ai annoncé sur les réseaux sociaux que mon prochain pays était le Kenya, j’ai reçu certains messages bien clichés. “Tu n’as pas peur d’y aller?“, “Mais c’est safe d’aller là-bas?” et encore pire “T’as pas peur de mourir toi !“. Des messages d’avertissements de la part de personnes qui n’étaient absolument jamais partis là-bas.

C’est vraiment ça l’image que certains ont du continent africain ? Mettre tous les pays du continent dans le même panier parce qu’une poignée d’entre eux sont en guerre ? Dire que tous ces pays là sont risqués et ne peuvent être découverts en toute sécurité? Mais quelle tristesse de penser comme ça je trouve ! Alors oui je vais éviter d’aller faire du tourisme au Mali ou au Tchad pour le moment, mais j’ai grandement envie de découvrir le Sénégal, l’Angola, le Botswana, l’Ethiopie ou le Mozambique.

 

kilimandjaro zèbre safari pied

 

Je n’avais pas d’appréhension avant de partir au Kenya et pourtant les messages de toutes ces personnes ont réussi à me faire douter. Vous vous rendez compte? Je suis arrivée dans le pays avec une petite angoisse qui n’aurait jamais dû être là. Et attention, je ne suis pas naïve en voyage. Je sais très bien que tout n’est pas rose partout et qu’on peut avoir de mauvaises expériences dans tous les pays du monde. Mais ça ne me fait pas angoisser, ça me fait simplement être prudente et respecter des règles de base. Je vous en parle dans mon article sur le fait de voyager seule en tant que femme d’ailleurs.

J’arrive donc dans le pays avec cette petite angoisse, apportée par des gens pleins de clichés. Mais heureusement il ne me faut que quelques heures pour comprendre que c’était vraiment n’importe quoi. Je découvre un système de vie bien ficelé. Je découvre des gens prêts à m’aider sans rien attendre en retour. Je découvre des familles qui m’accueillent avec un large sourire pour partager leur belle culture avec moi. Bref, je découvre un pays où il est totalement safe de voyager même quand on est une fille en solo.

 

nairobi capitale ville naïrobi

thomson falls cascade nakuru

 

Ma manière de voyager est très roots : je prends les transports en commun, je dors chez l’habitant dès que je peux, je mange dans les restos de rue, je me balade seule dans les grandes villes comme dans les campagnes reculées. Eh bien cette manière de voyager peut se faire sans soucis au Kenya ! Les transports y sont très développés, on peut aller partout et tout le temps. Comme je vous le dis plus haut c’est un système qu’il faut prendre le temps de comprendre et qui peut faire peur à première vue. Mais il n’y a pas de danger précis.

Pour les hébergements c’est pareil, les gens sont vraiment bienveillants et que ce soit dans un hôtel ou au sein d’une famille, l’accueil y sera toujours incroyable.

La seule chose qui peut faire bizarre, en tant qu’occidental.e, c’est que les regards seront souvent braqués sur nous. N’y voyez en aucun cas de la malveillance ou de l’agression. Ce sont juste des regards curieux, des regards intéressés d’en savoir plus. Si vous êtes une fille seule ça peut faire bizarre, ça peut paraître oppressant. Mais sachez que ça sera toujours comme ça donc il vaut mieux l’accepter et passer outre plutôt que de s’angoisser.

Mon seul conseil serait peut-être de ne pas faire son tout premier voyage solo là-bas si vous n’avez pas encore l’expérience de ce genre d’attentions. Il faut juste les apprivoiser et les comprendre. Mais encore une fois, aucune crainte particulière à avoir, seulement des principes de bonnes précautions de base et tout ira bien !

Et pour ceux qui me demandent plutôt Kenya ou Tanzanie ? Sachez que c’est une question beaucoup trop difficile à répondre ahah ! Les deux pays sont magnifiques, les deux pays ont des cultures aussi similaires que différentes, les deux pays ont des paysages à couper le souffle et des réserves naturelles qui méritent d’être découvertes. Je n’arriverai clairement pas à choisir entre les deux et je vous conseillerai plutôt de les découvrir ensemble si vous avez le temps !

 

J’espère que cet article aura pu vous aider dans les préparatifs de votre voyage au Kenya ! Bien préparer son aventure peut aider à la vivre de la meilleure des façons mais comme je vous le dis aussi souvent sur le blog, laissez toujours une part d’imprévus et soyez ouverts d’esprit. Ca permet de vivre un voyage unique et rempli de souvenirs. Alors, qui prend ses billets d’avion en direction du Kenya maintenant ?

 

 

Une petite note ?
Share This