Découvrir l’Islande à cheval.. ça me faisait rêver mais je ne pensais pas ça possible. Et pourtant, l’agence Caval & Go m’a fait découvrir ce séjour en me proposant d’y aller pour leur faire des photos. J’ai donc pu vivre cette aventure exceptionnelle de 6 jours à cheval pour aller découvrir les hautes terres du Landmannalaugar. Entourés par 60 chevaux en liberté, on parcourait en moyenne 30 kilomètres par jour à travers des paysages à couper le souffle. Voici quelques infos sur ce voyage..

(Ce voyage est tourné sur le Landmannalaugar, si vous avez besoin de plus d’infos sur l’Islande, j’ai déjà fait un voyage de deux semaines là-bas, vous pouvez retrouver d’autres infos dans cet autre article en cliquant ici).

 

 

 

 

| Fiche d’identité

 

  • La République d’Islande a autant d’habitant sur son île que la simple ville de Nice, environ 350 000 !
  • Il y a plus de moutons que d’humains là-bas, oui oui.
  • Sa capitale est Reykjavik.
  • Après une grosse crise économique, l’Islande se relève finalement grâce à l’explosion du tourisme rendu d’autant plus populaire après l’éruption du volcan Eyjafjalajokull.
  • Pas besoin de visa, un passeport en cours de validité suffit.
  • Un permis national suffit pour louer une voiture sur place.
  • La monnaie locale est la couronne islandaise (1€ = 140 ISK)

 

 

| Questions / Réponses

Combien coûte cette randonnée en Islande ? Déjà il faut bien avoir en tête que l’Islande est un pays riche et cher à visiter, ce qui se répercute sur le prix de la randonnée. Ce séjour de 6 jours coûte 2200€ tout compris : transport depuis/vers la capitale, hébergements, pension complète, encadrements par les guides, mises à disposition des chevaux et du matériel, etc.. Ce qui n’est pas inclus dans le voyage c’est le vol aller/retour depuis la France et le transfert aéroport – capitale en Islande. C’est un gros budget mais pour l’avoir vécu de l’intérieur je peux vous dire que ça vaut le prix proposé. Si vous avez l’occasion de vous faire plaisir avec un tel budget, foncez les yeux fermés !

 

Où se renseigner pour faire la même randonnée ? Je vous conseille d’aller faire un tour sur le site de Caval & Go, l’agence spécialisée dans les voyages à cheval qui propose cette randonnée là en Islande. Ils proposent aussi des randonnées dans d’autres pays avec des prix très variables selon les séjours. En tout cas l’équipe de l’agence est top et donne toutes les informations nécessaires à la préparation d’un voyage à cheval !

 

Est-ce accessible à un cavalier débutant ou faut-il avoir un bon niveau ? Pour cette rando là en Islande il faut avoir un bon niveau de base en équitation, tout simplement parce que ça dure 6 jours où on passe entre 5 et 8h à cheval par jour. D’autant plus que le rythme est soutenu avec beaucoup de trot et de galop. Donc pour le confort du cavalier et du cheval (et pour ne pas tomber), cette rando n’est pas du tout conseillée aux débutants.

 

Où-est ce qu’on dormait ? Dans des auberges et huttes traditionnelles chaque soir. Toujours des hébergements très chouettes et authentiques !

Quelle saison pour ce voyage ? Comme la randonnée amène dans les hautes terres du Landmannalaugar la randonnée n’est proposée qu’en juin – juillet – août.

C’était un groupe de combien de personnes ? On était 11 personnes + nos guides. J’avais peur que ça fasse beaucoup de monde et au final les espaces sont tellement grands que c’est génial. C’est l’occasion de rencontrer des gens des quatre coins du monde et de passer de bons moments de convivialité. On a l’impression d’être un grand groupe de pote !

 

 

| Reykjavik

 

J’ai volé pour la première fois avec Icelandair, tout s’est bien passé par contre les places sont assez petites ! Une fois arrivé à l’aéroport de Keflavik (qui est à environ 40 minutes de la capitale) la solution la plus économique pour rejoindre le centre de Reykjavik si vous ne louez pas de voiture est de prendre le FlyBus. Ca coûte environ 3500ISK l’aller (25€), 6500ISK (46€) si vous achetez l’aller-retour directement (vous pouvez trouver des tarifs plus avantageux en réservant en ligne à l’avance). Le bus dépose en 45 minutes à la gare routière BSI, en plein centre.

Si vous avez l’occasion de passer un peu de temps dans Reykjavik avant ou après la randonnée, je vous conseille de prendre le temps de visiter la ville pour découvrir la fameuse église Hallgrimskirkja, la sculpture “sun voyager“, l’opéra Harpa et tout simplement les jolies petites ruelles de cette capitale à taille humaine entourée d’eau et de fjords.

 

 

 

| La randonnée à cheval, mon expérience

A peine arrivés à Reykjavik, on se rencontre avec le reste du groupe 11 personnes dont des françaises, des américaines et une anglaise. Tout le monde se prête au jeu d’apprendre à connaître l’autre et on rencontre Anita et son mari qui vont être avec nous toute la semaine. C’est chez eux qu’on dort ce soir et ce sont leur chevaux qu’on va monter ! L’auberge qu’ils ont est vraiment géniale, moderne et spacieuse,  avec salle de bain et cuisine, chacun son lit avec lampe et prise. On dîne tous ensemble un délicieux repas préparé par nos convives puis je vais profiter du coucher de soleil avec tous les poneys à l’extérieur avant d’aller me coucher épuisée ! Ça commence bien 😁

 

 

Premier jour. On découvre une à une nos chevaux, je rencontre alors Fenney (ce qui veut dire feu), un magnifique alezan brûlé crin lavé. On se met tous à cheval pour découvrir nos montures et on part pour environ 2h à travers de très beaux paysages proches de la rivière. Vers midi on s’arrête pour pique niquer et en repartant, le troupeau de 60 chevaux arrive jusqu’à nous, c’est tellement impressionnant !! On va voyager avec eux car on va changer de chevaux pendant ces 6 jours, mais aussi parce qu’il y a des jeunes chevaux qui doivent apprendre à rester en troupeau et des plus vieux qui doivent rester en forme. C’était fou de monter avec le troupeau autour de nous et magique de les voir en liberté, suivre au galop et faire ce qu’ils voulaient en même temps. J’ai trouvé ça incroyable 😍Vers 17h on est arrivé à notre première cabane pour la nuit et après avoir un peu marché dans les environs, on a pu profiter de cette soirée tous ensemble.

Où dormir, que voir ? La cascade Djofafoss, le camping Rjupnavellir, la cascade Trollkonuhlaup.

 

 

 

Deuxième jour. On rencontre notre deuxième monture et je découvre Tiwik (ce qui veut dire Diamant), un petit alezan tout mignon. On les prépare et on se met en selle toujours avec le troupeau à nos côtés. On contourne le volcan Hekla par de magnifiques paysages. Le volcan est toujours actif mais sa dernière éruption date de 2000. On commence alors à marcher sur des sols volcaniques, très lunaires. On fait beaucoup de tölt, d’amble et de grands galops c’est trop fou ! (Le tölt et l’amble sont deux allures que seuls les chevaux islandais possèdent naturellement, je vous laisse faire vos recherches). Notre pause pique nique se fait au bord d’une coulée de lave puis on continue de bien avancer jusqu’à notre cabane du soir, dans le Landmannahellir. Pour l’après-midi je retrouve Fenney et juste avant d’arriver on découvre des paysages encore une fois à couper le souffle, totalement différents de ce qu’on a vu jusque là. On se fait un galop géant à travers une plaine de poussière de lave à perte de vue, sentiment fou de liberté ! La cabane où on dort est trop chou, je monte sur l’une des collines qui est derrière et découvre une vue de ouf sur les environs, on reste ici pour trois nuits.

Où dormir, que voir ? Le camping Landmannahellir, la cascade Rodufossar, le lac Lodmundarvatn, le lac Herbjarnarfellsvatn, le lac Hrafnabjargavatn.

 

 

 

 

Troisième jour. Après un bon petit dej’ on va préparer nos chevaux, je retrouve Tiwik et on se met en selle. Pendant trois jours on n’aura pas le troupeau avec nous, car on va dans des endroits où le sol est plus compliqué à gérer avec 60 chevaux et pour nous permettre de nous arrêter à des points de vue sans avoir à s’occuper du troupeau. Mon poney est génial, on se fait des bons galops et on découvre pendant 3h des paysages absolument fabuleux jusqu’à arriver au fameux Landmanalaugar. Cet endroit est à couper le souffle, je ne saurai même pas le décrire ! On met nos chevaux dans un enclos, on se fait un bon repas tous ensemble puis on part marcher à pieds. Sur une énorme coulée de lave, avec des montagnes de toutes les couleurs tout autour de nous, des sols brûlants qui crachent de la fumée..  bref j’ai rarement vu un endroit aussi beau !! Un truc de fou 😍 Pendant que les uns vont se baigner dans les sources naturelles d’eau chaude, moi j’envoie un peu le drone au loin pour capturer des images de fou. On rentre ensuite en mini van jusqu’à notre cabane de la veille, laissant nos chevaux ici qu’on retrouvera demain matin.

Que voir, où dormir ? Le camping du Landmannalaugar (l’un des plus chers du pays), le lac Frostastadavatn, le dome-volcan Stutur, les différentes randonnées pédestres pour découvrir le Landmannalaugar : Reykjakollur, Blahnukur, Brennisteinsalda..

 

 

 

 

Quatrième journée. On reprend le mini van pour rejoindre nos chevaux là où on les a laissé la veille. Il fait super beau et super bon aujourd’hui c’est trop chouette !  On prépare nos dada et on repart pour rejoindre la cabane où on dort depuis deux soirs mais par un tout autre chemin, plus « off road » sans voiture et sans personne. On marche une fois de plus à travers des paysages de dingues, de laves, de montagnes et de plaines. On fait une pause au soleil dans un endroit super chouette puis on grimpe une colline assez raide et arrivé en haut.. surprise! Un lac sublime dans un cratère de ouf, j’en suis bouche bée. Je prends 300 photos tellement c’est beau puis on descend de nos poneys pour marcher sur l’arrête du cratère et en faire une partie du tour. C’était vraiment ouf en plus on avait une vue à 360 degrés sur plein de sommets et des glaciers au loin. En redescendant on traverse une plaine de sable de lave à plein galop puis on remonte une colline cette fois à pieds avec nos chevaux en main car c’est assez sec. Arrivé en haut.. souffle coupé à nouveau : un lac encore plus beau se dresse devant nous. Une couleur magnifique et une grandeur impressionnante.. c’est vraiment fou !! Je prends encore 400 photos parce que je suis vraiment choquée par la beauté du lac, genre vraiment vraiment. Je serai bien restée là des heures.. puis on redescend on traverse une nouvelle plaine à plein galop et on s’arrête manger. Après ça on continue notre route à travers des superbes montagnes et avec toujours des vues magnifiques puis on rentre en milieu d’aprem à notre cabane.

Que voir, où dormir ? Le camping Landmannahellir, le lac Ljotipollur, le lac Hnausarpollur (Blahylur), le lac Eskihlidarvatn.

 

 

 

Cinquième journée. Il est temps de quitter le Landmannalaugar, on n’est toujours pas avec les chevaux en liberté car on va passer par des endroits assez escarpés. Je retrouve mon petit Fenney d’amour ! On traverse des superbes montagnes avec deux lacs au départ, puis une longue partie de descente au pas avant de manger. En repartant on se fait plusieurs galops à fond trop cool, on fait aussi beaucoup d’amble et de tölt. Puis Stephnir notre guide nous montre un énorme cratère dont on s’approche tout au bord, aussi grand qu’un terrain de football et profond d’au mois 40-50m je dirai, un truc de fou ! On continue notre chemin et on va traverser une immense plaine de poussière de lave, Stephnir me propose alors de partir devant et de galoper seule pour ensuite les prendre en photos. Trop bien ! Je demande donc à Fenney de partir seul et adorable comme il est il fonce au galop à travers la plaine, c’était juste incroyable. Sentiment de liberté au maximum du maximum.. en plus le galop était bien long ! Trop mignon, une fois arrivé au bout je repasse au pas et là il se retourne, pointe ses oreilles en avant et henni de tout son cœur en comprenant que personne ne l’avait suivi 😅Tout le monde part ensuite et je les prends en photos! On grimpe ensuite une colline et on doit redescendre de l’autre côté, Stephnir me propose à nouveau de partir seule devant alors j’accepte volontière, j’aime ces moments privilégiés avec mon poney.. la descente est raide et très proche du bord, je fais alors 100% confiance en Feu qui a le pied très sûr et descend comme il faut jusqu’au bout. Puis on arrive à notre dernière cabine du séjour, 100% type islandaise avec un mur collé à la terre et le toit en gazon. C’était trop chouette, on a tous bien discuté et profité de cette belle dernière soirée !

Où dormir, que voir? Le cratère Valagjl, Valafell, la cabane Alftavatn

 

 

 

Dernière journée. Ca fait trop bizarre de se dire ça.. je ne vais pas monter pour la première heure car je veux lancer le drone au dessus du troupeau (on a 7h à faire aujourd’hui donc ce n’est pas très grave). Je monte dans le camion avec Stephnir, on les rattrape puis on les double par la route et il me laisse à un endroit pour pouvoir les prendre entrain de traverser la rivière et une plaine. Je descends vite et fais décoller Droni pour faire de chouettes images au dessus des chevaux ! On arrive à la pause, je prépare Feu pour le monter une dernière fois 🙁 en tout cas ça fait plaisir de retrouver le troupeau à nouveau. Je m’éclate sur mon petit Feu et j’en profite à 300%. On se pose pour manger, je suis crevée, puis je prépare mon petit Tiwik pour le monter une dernière fois à son tour.. Je m’éclate avec ses petites foulées et son petit galop. Mais au bout de quelques moments des gouttes commencent à tomber, puis une averse. Je suis trempée en quelques secondes. On galope sous la pluie puis ça s’arrête. En continuant le chemin on quitte le troupeau pour terminer seuls et se faire plein de galops à fond, c’était tellement chouette !! J’ai kiffé jusqu’au bout.. De retour à la ferme, les chevaux en liberté sont là, je libère Tiwik et je dis au revoir à mes deux fidèles destriers, trop triste. je file prendre une douche, on mange un peu puis on dit au revoir à Anita. Stephnir nous conduit jusqu’à la capitale et voilà que tout le monde se sépare.. 🙌🏻

 

 

 

Voici pour le récit de mon aventure à cheval en Islande ! C’était juste incroyable pour moi qui fait de l’équitation depuis toute petite.. J’espère que ça vous a donné envie de tester de mode de voyage qui change totalement la perception de découvrir un endroit et qui permet de lier une vraie relation avec un animal. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez d’un voyage comme ça ou si ça vous tente 😀 

 

Un voyage en collaboration avec l’agence Caval & Go. Ma liberté d’expression reste totale évidemment !

 

Une petite note ?
fr French
X
Share This