Article 0

La Guadeloupe, cette île française qui fait tant rêver. C’est la première destination que j’ai choisi pour mon tour du monde en solo et quelle belle manière de le commencer. J’ai découvert une île aux milles facettes et surtout j’ai rencontré des gens absolument incroyables. Je vous raconte mon aventure et vous donne tous mes conseils dans cet article !

(Un article très long contrairement à d’habitude mais je vous raconte vraiment toutes mes rencontres. Si besoin il y a un résumé des lieux visités à la fin de l’article). 

 

guadeloupe carte gwada

 

 

 

| Carte d’identité de la Guadeloupe

  • La Guadeloupe, île française des Petites Antilles est un archipel de sept îles, surnommé Karukera.
  • Elle compte un peu plus de 400 000 habitants.
  • Il suffit de sa carte d’identité pour y aller, environ 8 à 9h de vol depuis Paris.
  • La haute saison s’étend de décembre à avril, l’autre partie de l’année étant la saison des pluies et des ouragans.
  • Monnaie : – coût de la vie assez élevé. 
  • Nourriture à tester : marlin, ouassou, chatrou, lambi, poulet boucané, accras, boudin, colombos, manioc, igname, patate douce, carambole, bokit, danquite, bananes flambées, fruit de maracuja, tourments d’amour, sorbet coco et bien sur.. le rhum !
  • Son histoire en quelques mots : Christophe Colomb la découvre en 1493 et la nomme Santa Maria de Guadalupe de Estremadura. Elle fut une colonie espagnole pendant 130 ans (et oui!). En 1635, les français arrivent sur l’île et les chassent en un rien de temps. L’esclavage est alors introduit et après des conflits, l’île passe quelques années sous contrôle britannique avant d’être rendue à la France grâce à des accords économique. L’esclavage y est finalement aboli en 1848.

 

| Mes premiers jours

Quand je suis arrivée en Guadeloupe je n’avais rien réservé, je ne savais pas où j’allais dormir. Finalement au dernier moment j’ai rencontré Patrice, qui propose des lits en dortoir dans sa petite maison en bois perdue dans la verdure, à Bananier. La vue sur la mer, le petit hamac face aux bananiers et les iguanes dans les arbres.. j’ai tout de suite craqué pour cet endroit. On a commencé à discuter et il a voulu me faire découvrir cette région où il est né et a grandi. Je me suis donc retrouvée à faire l’apprentissage de quasi tous les arbres fruitiers et autres plantes qui poussent en Guadeloupe (notamment la cannelle qu’il tient sur la photo juste en dessous! Oui oui, ce bout d’écorce est de la cannelle à l’état brut).

Il a ensuite pris le temps de m’emmener dans un endroit secret que seuls les locaux peuvent connaître, je ne pourrais même pas vous expliquer où c’est ! On a prit un petit chemin, on a traversé un bout de forêt… et on est tombé sur un petit bout de paradis !

 

guadeloupe voyage blog

Ayant expliqué mon projet à Patrice, de vouloir découvrir des cultures directement avec des locaux, ce dernier a tenu à me faire rencontrer Germaine, une dame qui tient une maniocrie depuis des années. J’ai pu l’interviewer pour comprendre tout le processus pour passer du manioc aux cassaves, ces petites galettes à la farine de manioc agrémentées de sucré ou de salé. Patrice m’a même fait goûter une cassave au poisson et une autre choco/coco, trop bon! J’ai pu découvrir dès mes premiers jours en Guadeloupe une réelle authenticité et générosité.

Coordonnées : Maniocrie Chez Germaine à Capesterre – Site internet

 

 

 


BASSE TERRE


 

 

| Deshaies, la maison du cacao, Bouillante & Rivière-Sens

Mon premier week-end en Guadeloupe, je l’ai passé avec Roselyne, la maman d’une de mes meilleures amies, qui s’est installée à Basse-Terre avec son mari Frédéric. On ne s’était jamais rencontré, et pourtant, le feeling est tout de suite passé. Roselyne a tenu à me montrer certains de ses endroits favoris à commencer par la plage de Deshaies, tout au nord de Basse-Terre. J’ai alors pris mon premier bain en Guadeloupe ! L’eau était vraiment superbe et c’était génial de se baigner dans une eau aussi bonne en plein mois de novembre.

Ensuite, on a redescendu la côte pour s’arrêter dans plusieurs endroits : d’abord à la maison du cacao pour comprendre comment le chocolat est transformé (on en a goûté à 100% de cacao, au gingembre, au piment, au manioc..), puis à Bouillante pour se baigner dans les eaux chaudes qui descendent du volcan et se mélangent à l’eau “froide” de la mer, de super sensations ! On est ensuite allé se rafraîchir à la rivière de Vieux-Habitants, un petit coin de tranquillité. Puis j’ai foncé pour pouvoir attraper la fin du coucher de soleil qui s’en allait derrière la mer des Caraïbes avec des couleurs complètement dingues sur la plage de Rivière-Sens. Une super journée bien remplie !

 

guadeloupe bouillante deshaies

 

| La Soufrière, une première fois

Le dimanche, réveil vers les 6h du matin pour attaquer la randonnée vers le volcan de la Souffrière. Je savais que je devais m’attendre à en baver.. et ça a été le cas. Etant asthmatique à l’effort, mon souffle devient très impressionnant quand je fais du sport. Je peux vous dire que mes mollets ont bien brulé. Au début, la balade commence avec des escaliers assez secs, puis on doit grimper la montagne par un petit chemin en terre et cailloux pour finir par quasiment escalader la paroi dans les derniers instants. Bon, si moi je l’ai fait avec mon vertige, tout le monde peut le faire !

Pendant la montée la vue était dégagée à certains endroits, par contre une fois en haut, on ne voyait absolument rien. A peine à quelques mètres devant nous. C’était dommage mais il faut être chanceux pour avoir une vue bien claire ! J’étais tout de même bien fière de moi d’être montée jusqu’aux 1400m du volcan. On a terminé la journée en faisant un petit tour par le Fort Louis Delgrès de Basse-Terre, qui a une vue imprenable sur la mer. Il est possible de faire une visite guidée gratuite plusieurs fois par semaine, mais nous sommes arrivées trop tard pour notre part !

 

guadeloupe voyage blog

 

| Les chutes du Carbet 

J’ai pris la route pour aller aux Chutes du Carbet. Il y en a 3 et j’ai décidé de marcher jusqu’à la deuxième et jusqu’à la troisième (les deux chemins sont différents, ils ne se rejoignent pas). Pour faire la randonnée de la 3ème chute du Carbet, c’est une balade d’environ 40 minutes aller. Ce n’est pas dur mais il y a un endroit où il faut descendre en rappel avec une corde et les racines. La cascade est vraiment superbe. Pour la randonnée vers le 2ème chute du Carbet il n’y a aucune difficulté et je la trouve encore plus impressionnante que la troisième. Elle est très haute et fine ! Pour aller jusqu’à la 1ère chute du Carbet le chemin était en mauvais état et je n’ai donc pas pu l’atteindre.

 

chute du carbet

La 3ème chute.

La 2ème chute.

 

| La plantation grand café & l’allée Dumanoir

Je suis ensuite allée visiter la plantation Grand café, une immense bananeraie ! J’y ai rencontré Laurent qui m’a fait faire un tour pour m’expliquer comment ça fonctionne, me montrer les bananes mais surtout à quel point ils avaient tout perdu avec l’ouragan. Pour vous expliquer rapidement, avec les fortes rafales de vent beaucoup de bananiers sont tombés (car c’est une plante et non un arbre, donc elle est très fragile!) et en plus de ça les bananes ont été “défigurées” en quelque sorte ce qui fait qu’elles ne sont plus vendables.. (car le point n°1 pour la vente de la banane est son aspect esthétique).

 

 

| Vieux Fort, rencontre avec Maé et Raphaël

Direction Vieux Fort pour aller rencontrer Raphaël & Maé ! J’avais eu leur contact par une amie de lycée et leur avait demandé s’ils pouvaient m’héberger pendant deux jours (alors qu’on ne se connaissait pas). On a rapidement fait connaissance et le courant est tout de suite passé. Raph est accompagnateur de canyoning et Maé guide de rando. A Vieux fort j’ai pu découvrir le magnifique phare de la ville puis plonger dans l’eau turquoise devant la maison! La vue sur les îles des Saintes est absolument magnifique quand on prend un peu de hauteur

 

Guadeloupe

 

 

| Plongées sous-marine

Direction Bouillante pour retrouver Eric, qui va me faire plonger avec son club Nautica Plongée. J’avais déjà plongé deux fois en Malaisie il y a deux ans, alors c’était vraiment trop cool de retrouver ces bonnes sensations ! J’avais peur d’avoir mal aux oreilles mais au final tout s’est bien passé. En plus y avait plein de joli poissons, de toutes les couleurs. La plongée était vraiment chouette et l’équipe aussi !

Ses coordonnées : Eric – Nautica Plongée FacebookSite internet – contact@nauticaplongee.fr – Numéro : 0590999047 – Prix : 48€  pour un baptême

 

 

J’ai eu l’occasion de faire une deuxième plongée en Guadeloupe vers Malendure avec Jean Christophe du club Les Heures Saines. A la base on devait juste discuter sur sa façon de travailler, comment ça se passe dans la Réserve Cousteau (qui est un parc national) et également quelles sont les choses mises en place par rapport à l’environnement dans le coin. A la fin de notre entretien il me dit « tu veux plonger ? » et voilà qu’en deux secondes je me retrouvais à enfiler une combinaison et à monter sur le bateau.

C’était vraiment trop chouette car je ne m’y attendais pas du tout et ça me faisait trop plaisir d’aller nager dans la réserve Cousteau. On voit de superbes poissons encore une fois et même des seiches mais toujours pas de tortues, avec l’ouragan les herbiers de la réserve ont bien bougé voir disparu par endroit du coup elles sont plus difficiles à apercevoir alors que normalement le spot est connu pour ça.. Mais je peux vous assurer que les plongées sont incroyables en Guadeloupe !

 

Ses coordonnées : Jean-Christophe, Les Heures Saines, site internet, Le Rocher de Malendure 97125 Pigeon Bouillante – Tél :  +590 590 98 86 63

 

 

| Le Grand Cul de Sac Marin & retour à Deshaies

Je retrouve Jean-Eudes de l’agence Blue Lagoon pour faire une après midi bateau entre mangrove et ilets paradisiaques dans le Grand cul de sac marin. J’arrive pile à l’heure et hop me voilà sur le bateau, en petit comité. On fait un premier arrêt sur l’îlet blanc, un endroit complètement fou. L’eau est d’un bleu cristallin et le sable d’un blanc étonnant. On s’enfonce ensuite dans la mangrove où Jean Eudes nous explique comment les arbres font pour vivre dans l’eau entre eau salée et douce.

Il nous explique aussi que l’île au nord de la Guadeloupe, Montserrat, a un volcan qui menace d’exploser sous peu et pourrait faire un énorme tsunami qui serait (normalement) absorbé par la barrière de corail et les mangroves et n’endommagerait pas la Gwada. On part  plus au nord dans le lagon pour se rapprocher d’une épave et plonger en masque. C’est superbe ! Un bateau posé sous l’eau avec un superbe écosystème.

On fait ensuite un arrêt près d’un palétuvier (l’arbre des mangroves) au milieu de l’eau et Jean Eudes nous montre l’écosystème qui s’y trouve : étoiles de mer, un lambi, des oursins en tout genre.. c’est super intéressant. Pour terminer la visite on retourne sur l’îlet blanc pour boire un verre alors que le soleil se couche. Une superbe expérience que je recommande chaudement.

 

Ses coordonnées : Jean-Eudes – Blue Lagoon – Port de Sainte Rose – Tél : +590 690 34 99 69 – capitaine@guadeloupe-excursion.com – FacebookSite internet – Prix : 38€ pour les adultes 20 € pour les enfants – 4h30 de balade et le verre de Ti’Punch offert, 11 personnes max

 

grand cul de sac marin guadeloupe

grand cul de sac marin guadeloupe

 

Il commence à faire nuit quand on rentre, je n’ai pas d’endroit où dormir et je fais la connaissance de la femme de Jean Eudes, Anne Laure. On discute et rapidement elle me propose de venir chez eux. J’avoue que  j’étais partie pour dormir dans la voiture donc c’est une super nouvelle. Je rencontre Elliott et Anatole leur deux petits garçons et direction Deshaies, où ils vivent ! Je m’installe dans cette superbe maison et fais la connaissance de Damien, un de leur super ami. On mange tous ensemble et je découvre que Damien fait des photos sous marines qui sont superbes! Il gère aussi le centre MKG sur la plage de Deshaies où il loue des kayaks et des paddles et du coup il nous invite à venir en faire dans les jours qui viennent.

Le lendemain il nous invite à faire un tour de paddle dans la mangrove. En fait, il y a une petite séparation de sable entre la mer et un plan d’eau où se trouve la mangrove. On prend donc les paddles avec les enfants et c’est parti pour une petite balade. Deuxième fois pour moi je galère un peu debout du coup j’en fais assise. Au loin un sublime arc-en-ciel se dessine entier et très puissant. Pendant notre petite balade on voit des iguanes, des pélicans et le soleil qui se couche en laissant de magnifiques couleurs dans l’eau.

 

Les coordonnées de Damien : MKG Nautiques – plage de Grande Anse à Deshaies – Site internet Facebook – Tél : 0690.26.88.64 – contact@mkg-centrenautique.com – (Damien fait aussi partie d’une association pour la préservation de l’environnement, n’hésitez pas à discuter avec lui !)

 

guadeloupe

 

 

| Cascade aux écrevisse & Morne Le Rouge

Je prend la route de la traversée pour aller à la cascade aux écrevisses. Facile d’accès et 5 minutes de marche plus tard je découvre une cascade toute mignonne. Heureusement il n’y a pas trop de monde. Je veux ensuite aller au saut de la lézarde, mais l’accès pour trouver le chemin est vraiment compliqué. Une fois trouvé j’ai donc commencé le chemin et dès le début je me suis retrouvée avec un énorme tronc en plein milieu, qu’on peut enjamber, mais ensuite avec l’ouragan beaucoup d’autres petits troncs se sont mit en travers du chemin.. du coup j’ai dû faire demi tour car impossible de passer ce jour là.

Je suis alors repartie en direction de Morne Le Rouge pour aller au bord de l’eau car un superbe arc en ciel venait de se dessiner en entier à l’horizon. Mais pendant ce temps je me suis fait manger tout cru par les yayas (ces moucherons cannibales dont je vous ai parlé plus haut). Ca ne laisse pas de trace : ni bouton, ni sang mais bordel que ça fait mal quand ils mordent. Ce n’est pas une légende et en plus ils attaquent par centaine c’était insupportable. Je suis donc vite partie !  Sur le chemin pour retourner à Deshaies je me suis arrêtée à la plage de la perle, une très grande plage avec une particularité : d’énormes vagues se forment au dernier moment au bord de l’eau, c’est vraiment dingue.

 

guadeloupe blog voyage

 

 

| Retour à La Soufrière

Je retrouve Maé qui a une randonnée prévue à la Soufrière alors j’essaye de me motiver pour aller avec elle et retenter d’avoir une meilleure météo. 8h du mat’, je check le temps, ça a l’air pas mal.. allez motivation et direction la Soufrière. Maé encadre une dizaine de croisiéristes en escale ce jour. C’est donc reparti pour la folle rando. Maé fait bien attention à moi et à mon souffle d’asthmatique. Le ciel est assez dégagé on voit Les Saintes et le sommet, j’ai bien fait de la refaire.

Ce qui est trop bien en partant avec Maé c’est que comme elle est guide, elle connaît plein de choses et du coup pendant les pauses on s’instruit beaucoup. Ce qui est bien aussi c’est que comme elle est guide on peut emprunter un chemin différent, plus dur, mais qui permet de voir plus de cratères. Au bout d’un moment de grimpette on se prend une jolie averse sur la tête mais le sommet est bien dégagé. Par ce chemin là il faut escalader à l’aide des bras par moment et même passer en se tenant à une corde avec le vide à côté.

Mais une fois en haut (au bout de 2 bonnes heures je dirais) il y a une super récompense : les cratères qui crachent de la fumée et font bouillir l’eau brûlante. Maé me dit qu’elle est fière de moi et qu’elle s’avait que j’y arriverai donc ça me touche (moment émotion). Après avoir fait le tour des cratères et des explications, on redescend, prend plein de photos souvenirs, puis Maé va manger un bout avec ses clients alors je décide de retourner aux cascades du Carbet. J’arrive à Vieux Fort avant le coucher du soleil et on passe ensuite une excellente soirée ensemble avec Maé & Raph. C’était l’une des ces journées parfaites qu’on peut vivre en voyage.

 

guadeloupe voyage blog la soufrière

 

 

| Observer les baleines avec respect

Je prends la route jusqu’à Pointe Noire pour rejoindre Pierre qui est bioacousticien. Il propose des balades en mer en tout petit comité pour aller observer les baleines grâce à leur chant, c’est super intéressant. On monte dans son zodiac et direction le milieu de la mer. On commence à faire quelques écoutes mais rien de concluant alors on change d’endroit et au bout d’un moment Pierre entend le chant des cachalots. C’est extraordinaire !

On se rapproche alors et au loin on aperçoit une maman cachalot et son bébé ! C’est magique. On les observe pendant un long moment puis ils se déplacent, on les suit à distance sans jamais passer devant eux et on les observe à nouveau. Pendant ce temps Pierre nous donne beaucoup d’informations sur les cétacés (notamment leur temps de plongée qui est d’environ 45 minutes en Guadeloupe car les fonds ne sont pas très profond).

Après 4h en mer on rentre et j’interview Pierre sur le but de son programme d’écoute des cétacés : il souhaite les répertorier et surtout créer un contact avec eux pour retrouver ce lien entre l’homme et l’animal pour permettre plus tard aux guadeloupéens d’aller en mer, partager la musique avec leur propre baleine.

 

Ses coordonnées : Pierre Lavagne de Castellan – The Shelton Whale Project – Site internet – Tarif : 60€ adultes 40€ enfants – Sortie d’environ 4h avec de nombreuses explications – Mail : pierre@shelltonewhaleproject.org

 

 

 


GRANDE TERRE 


 

 

| Saint Anne & la pointe des Châteaux

Direction Saint Anne, je découvre une autre facette de la Guadeloupe ! Les plages de sable blanc, l’eau cristalline.. c’est dingue ! Je vais jusqu’à la Pointe des châteaux en mangeant un petit bokit (sorte de sandwich avec de la pâte à beignet) et découvre un endroit fabuleux. La vue depuis la haut est vraiment superbe, on aperçoit les îles de Marie Galante, La Désirade et une grosse partie de Grande Terre (Basse Terre aussi quand c’est bien dégagé!). L’eau est superbe vue d’en haut et viens s’écraser sur d’immenses rochers.

Je passe me baigner un instant avant d’aller retrouver Marlene et Yves dans Saint Anne. Ce sont les parents de Jules, un ami (les contacts y a que ça de vrai!). Je suis formidablement accueillie. Le feeling passe vraiment tout de suite, Yves est un bon vivant et Marlene, plus réservée, possède un savoir impressionnant. On part se balader au marché nocturne. Ils me présentent alors à des artisans pour que je les interview avant d’aller déguster un apéro typique : boudin, accra, lambi, jus de goyave, poisson grillé et bananes flambées en dessert.

 

guadeloupe plage

 

 

| Tour en ULM au dessus de Grande-Terre

Je vais retrouver Gaëtan qui propose des tour en ULM au dessus d’une partie de grande terre. Il m’explique comment ça fonctionne et me voila à grimper sur un ULM pendulaire, sans vitres et les pieds dans le vide.. le décollage est super impressionnant ! J’ai l’impression de voler tellement rien ne me tiens en l’air. Gaëtan m’a vraiment mise en confiance et il m’explique tout ce qu’on voit grâce à l’oreillette du casque. On vole jusqu’à la pointe des châteaux, je découvre le lagon, les plages, les salines, les rochers vu du ciel et c’est magnifique. On va  même jusqu’à Saint François et on vole au dessus des tortues! C’est vraiment dingue comme expérience et je le recommande vivement.

 

Ses coordonnées : Gaëtan – Ulm Deltaplane Guadeloupe – Facebook Site internet – Adresse : Aérodrome, Saint-François 97118, Guadeloupe – Numéro : +590 690 49-7219 – Prix : de 50 à 130€ selon les formules. 

 

ulm guadeloupe ulm

ulm guadeloupe

 

| Profiter des derniers instants

Avant de partir je m’en vais retrouver Maé et Raph. On décide d’aller sur la plage de Malendure pour aller manger un danquite (mélange entre un sandwich et une calzone pour faire simple) et un sorbet coco sur le sable. Je retente une dernière fois d’aller voir les tortues en masque et tuba avec Maé mais les herbiers ont vraiment disparu de là et je n’en vois aucune. Mais au moins je passe un long moment dans l’eau à profiter de Maé en discutant.

Je profite vraiment a 1000% de ces moments là. C’est bête à dire mais même si je ne les connais que depuis deux semaines, j’ai l’impression qu’ils sont mes amis depuis bien longtemps et qu’ils vont vraiment me manquer. C’est avec les larmes aux yeux que je m’en vais vers Grande Terre pour quitter la Guadeloupe. Sur la route je m’arrête au Saut d’Acomat que je n’avais pas encore eu l’occasion de voir. Le soleil se couche tranquillement, je passe mes derniers moments en Guadeloupe. Une île coup de coeur où j’espère revenir pour retrouver toutes ces belles personnes rencontrées en chemin.

 

| Mon petit bilan sur la Guadeloupe

Que dire ? Cette île de la Guadeloupe m’a émerveillée ! Je suis restée quasiment trois semaines à parcourir l’île principale en long en large et en travers. J’ai pu découvrir une nature dense et tellement diversifiée. Des cascades à foisons, des plages à chaque tournant, une eau cristalline, un volcan impressionnant, des ilets de sable blanc..  Concrètement tu peux t’arrêter tous les 100m et faire une belle photo!

Et puis surtout.. j’ai rencontré des gens formidables ! Des gens qui m’ont fait confiance alors que j’étais une parfaite inconnue. Des gens qui m’ont offert la chance de voler en ULM, de plonger dans la mer caraïbe, de faire un tour en bateau au milieu des ilets paradisiaques, d’aller voir une maman cachalot et son bébé au large de l’île.. Et puis surtout et tout simplement des gens qui m’ont ouvert leur porte, qui m’ont accueilli avec un énorme sourire, qui m’ont fait rencontrer du monde, goûter tout plein de saveurs et puis passer du bon temps à discuter..

Un immense merci à Marlene & Yves, Maé & Rapha, Roselyne & Frédéric, Anne-Laure, Jean-Eudes & Damien, Patrice et enfin Jean-Christophe, Pierre, Gaëtan, Sandrine, Éric.. pour ces expériences, ces sensations fortes et ces moments simples ! Je ne savais pas à quoi m’attendre en venant ici et je suis tombée amoureuse de cette île. Je sais déjà que je veux y retourner pour en découvrir encore plus et revoir toutes ces personnes en or qui ont croisé mon chemin alors qu’on ne se connaissait pas.

Tout simplement merci.

 

| Le résumé, que faire et que voir en Guadeloupe ?

Clique ici pour voir le résumé !

Grande Terre

 

  • Saint-Anne : sa plage du bourg, son marché nocturne.
  • Saint François : Pour faire un tour en ULM au dessus de son lagon, ses plages, jusqu’à la pointe des châteaux et au dessus des tortues.

Pour faire un tour en ULM pendulaire, contactez Gaëtan, l’expérience est incroyable croyez-moi !Ulm Deltaplane Guadeloupe – Facebook Site internet – Adresse : Aérodrome, Saint-François 97118, Guadeloupe – Numéro : +590 690 49-7219 – Prix : de 50 à 130€ selon les formules. .

  • La pointe des châteaux : Grimper jusqu’à la croix et avoir une vue de folie à 360 degrés, sur la Désirade, Petite-Terre, Marie Galante et Basse-Terre quand le temps le permet.
  • Toutes les plages : Anse à l’eau, La Douche, La Caravelle, Bois-Jolan..

 

Basse-Terre

 

  • Capesterre, Bananier & Rivière-Sens : Pour découvrir les chutes du Carbet (la première est bien difficile d’accès, la seconde se trouve en 40 minutes de marche mais on ne peut s’en approcher, la troisième est très facile d’accès et on peut aller à ses pieds), l’allée Dumanoir, la manioquerie de Chez Germaine, la Plantation Grand Café (c’est une bananeraie ! 12€ la visite guidée à travers les plantations).

Pour dormir à Bananier, contactez Patrice sur AirBnb, sa maison est un petit havre de paix et son accueil légendaire. 

  • Vieux-Fort :  faire un tour aux pieds de son phare et plonger dans l’eau en observant les poissons.

Pour dormir à Vieux-Fort superbe adresse : le gîte Racines é zel, des installations sublimes et une vue exceptionnelle. Allez jeter un oeil..$ 

  • Deshaies : sa belle plage de Grande Anse et un tour de paddle dans la mangrove ! La plage de la perle non loin et ses immenses vagues.

Pour faire un tour de paddle ou de kayak, contactez Damien de MKG Nautiques – plage de Grande Anse à Deshaies – Site internet Facebook – Tél : 0690.26.88.64 – contact@mkg-centrenautique.com – (Damien fait aussi partie d’une association pour la préservation de l’environnement, n’hésitez pas à discuter avec lui !).

  • Saint-Claude : partir à la découverte de La Soufrière ! Départ depuis le parking des bains-jaunes, compter environ 4h aller-retour (très variable selon les gens), certaines parties bien fatigantes et un temps complètement aléatoire, mais ça vaut le coup! Faites appel à un guide pour emprunter un chemin encore plus fascinant et découvrir bien plus de cratères.
  • Malendure : sa plage pour observer les tortues marines, plonger dans la sublime réserve Cousteau.

Plonger avec Les Heures Saines : contactez Jean-Christophe, site internet, Le Rocher de Malendure 97125 Pigeon Bouillante – Tél :  +590 590 98 86 63.

  • Bouillante :  aller se baigner dans ses courants d’eaux chaudes qui descendent de la montagne et se mélangent avec ceux d’eau froide de la mer, puis partir plonger pour découvrir les poissons de Guadeloupe.

Plonger avec Nautica Plongée : contactez Eric –  FacebookSite internet – contact@nauticaplongee.fr – Numéro : 0590999047 – Prix : 48€  pour un baptême.

  • Sainte-Rose : faire une excursion dans le Grand cul de sac marin, avec l’îlet blanc, l’îlet caret et la mangrove, la faune et la flore de cette réserve et enfin faire du snorkelling au dessus d’une épave ou de la barrière de corail.

Le Grand cul de sac marin avec Blue Lagoon : contactez Jean-Eudes – Port de Sainte Rose – Tél : +590 690 34 99 69 – capitaine@guadeloupe-excursion.com – FacebookSite internet – Prix : 38€ pour les adultes 20 € pour les enfants – 4h30 de balade et le verre de Ti’Punch offert, 11 personnes max.

  • Pointe-noire :  faire un tour à la Maison du cacao et déguster le chocolat sous toutes ses formes (tarifs 7€ adulte et 3€ enfants) | Partir observer les baleines en écoutant leurs chants.

Observer les baleines avec Pierre : The Shelton Whale Project – Site internet – Tarif : 60€ adultes 40€ enfants – Sortie d’environ 4h avec de nombreuses explications – Mail : pierre@shelltonewhaleproject.org

  • Vieux-Habitants : aller pique-niquer au bord de la rivière et se rafraîchir dans l’eau douce.
  • Rivière-Sens : se poser sur sa plage et admirer une vue imprenable sur le coucher de soleil.
  • Basse-Terre :  son marché bien vivant et le Fort Delgrès (des visites gratuites sont organisées plusieurs fois dans la semaine).
  • La route de la traversée : la cascade aux écrevisses, le saut de la Lézarde et le saut d’Acomat.

 

 

 

Découvrez d’autres destinations de mon tour du monde : Oman | le Kenyale Sri Lanka

 

 

 

 

Une petite note ?
Share This