Au mois de mars 2019 je suis allée passer trois semaines en Thaïlande. Je ne rêvais vraiment pas de cette destination à premier abord car pour moi, elle rimait automatiquement avec “tourisme de masse”. Mais j’ai quand même voulu me faire ma propre idée et essayer de trouver des endroits encore authentiques. Pari gagné, je reviens de Thaïlande avec une bonne impression. Voici le résumé de mon itinéraire sur place et quelques conseils que je peux vous donner ! 

 

 

 

| Ban Khwae Wua Dam

Que ceux qui ont déjà entendu parler de ce village lève la main ? Moui c’est bien ce que je pensais, y a pas grand monde ! Alors je vous avoue que je n’en avais jamais entendu parler non plus avant de découvrir Marine, “voyagez autrement” sur Instagram. Cette jeune française est expatriée depuis quelques mois en Thaïlande après être tombée amoureuse du pays et de Dédé, un jeune homme. Quand je lui ai dis par message que je venais en mars, Marine m’a proposé de venir assister à son mariage dans le nord du pays. Alors qu’on ne se connaissais pas j’ai tout de suite accepté car je trouvais l’expérience géniale ! Je me suis donc retrouvée à rencontrer Marine en vrai, pour l’un des plus beaux jours de sa vie. Mariage traditionnel, au bord de la rivière, tout plein d’émotions. C’était tellement beau

 

 

Alors que ce n’était pas vraiment prévu je suis restée plusieurs jours supplémentaires au village. J’ai pu partager de nombreux repas délicieux avec la famille, les aider dans la mise en place de certaines installations de la maison, profiter de moments au bord de la rivière, etc.. Pour commencer ce voyage en Thaïlande je ne pouvais pas rêver mieux; des rencontres authentiques et des moments de partages comme je les aime. J’ai eu le coeur très lourd de quitter Marine, Dédé et le reste de la famille. C’est sur et certains, j’y retournerai  !

 

 

Infos Pratiques : 

Taxi pour aller de Chiang Rai jusqu’au village, environ 400-500 Baths (12-15€), n’hésitez pas à utiliser GRAB, le UBER local. Vous pouvez aussi y aller en scooter, location depuis Chiang Rai à 250 Baths la journée (7€), vous serez plus mobile sur place. Marine propose des nuits à 950 Baths pour deux (environ 29€) avec le petit-déjeuner et le dîner inclus. Il y a plein d’activités à faire pour découvrir la vie locale et Marine, Dédé et la famille sont juste adorables !

 

| Chiang Rai

Ban Khwae Wua Dam étant proche de Chiang Rai, petit passage obligé dans cette ville assez touristique. Il y a pas mal de choses à faire dans la ville, le mieux selon moi étant de louer un scooter pour vous déplacer rapidement d’un endroit à l’autre sans perdre trop de temps. L’endroit le plus connu de Chiang Rai est le temple blanc, “Wat Rong Khun“. L’endroit est vraiment magnifique et vaut le détour, mais attendez vous à y voir beaucoup, beaucoup de monde. Outre le temple blanc, qui est d’ailleurs toujours en construction pour encore des dizaines d’années, il y a plusieurs endroits à découvrir autour. Prenez le temps de vous balader ! 

 

 

Tant qu’à être au temple blanc, continuez votre route pour aller à la cascade Khun Korn. Simple d’accès en scooter mais pas de transports en commun pour y aller. La cascade fait partie d’un parc national dont l’entrée est gratuite mais ouverte que de 8h à 17h environ. Une fois garé au bout du chemin on commence une balade en forêt d’une quarantaine de minutes. La marche est vraiment très belle avec de nombreux arbres et bambous à découvrir. Ca monte, ça descend et on su beaucoup à cause de la chaleur. Une fois arrivé à la cascade il y a plusieurs points de vue possible pour admirer cette beauté. Même en plein été il y avait beaucoup d’eau ! Attention, en forte saison des pluies la balade peut être fermée pour des raisons de sécurité. On peut se baigner dans le petit bassin de la cascade, bien rafraîchissant quand il fait 35 degrés ! 

 

 

Un autre très bel endroit à découvrir est le temple bleu, “Wat Rong Suea Ten“. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup moins de monde qu’au blanc. L’intérieur comme l’extérieur sont très beaux, avec de très belles statuts de Bouddha. Il se visite assez rapidement mais vaut le détour. Vous pouvez aussi ajouter à votre visite la maison noire, plus au nord du temple bleu, avant de terminer la journée au Night Market dans le centre ville. Le marché était en place chaque soir, avec de nombreux stands de nourriture, de souvenirs, de textiles, etc.. 

 

 

Infos Pratiques : 

Temple blanc : pour y aller vous pouvez prendre un bus depuis le terminal 2 de Chiang Rai, le trajet coûte 20 Baths (moins d’1€). L’entrée au temple coûte 50 Baths (1€30). Epaules et genoux couverts obligatoire. Retour facile par le bus, il y a un petit arrêt marqué “bus stop”. Préférer y aller tôt ou pour le coucher de soleil.

Temple bleu : 1h à pied depuis le centre pour y aller, ou prendre un tuk-tuk pour environ 100 Baths (3€). L’entrée est gratuite et il y a moins de monde qu’au temple blanc

Logement : j’ai dormi à Tanya House, très bien situé proche du terminal 2 de bus, du marché et de nombreux commerces. La chambre double était à 350 Baths (10€). Très calme et gérant sympa, possible de louer un scooter pour 200-250 Baths (6-7€) par jours.

Transport : pour venir à Chiang Rai il y a plusieurs options : bus de nuit, train de nuit ou avion. Perso j’ai préféré l’avion depuis Bangkok, environ 40€ l’aller avec bagage en soute avec la compagnie Bangkok Airways (on a même eu un repas inclus pour 1h30 de trajet). Sur place, scooters pour 200-250 Baths la journée, vélo ou GRAB. 

 

| Chiang Dao

Après Chiang Rai j’ai pris la direction de Chiang Dao. Quelqu’un m’avait vivement conseillé cet endroit sur Instagram, alors j’ai suivi ses conseils! Et j’ai vraiment adoré ce petit village. Le trajet en bus a déjà donné le ton : aucun autre touriste à bord ! Une fois arrivé j’ai trouvé un village très authentique, avec peu de choses aménagées pour les touristes. C’était dur de trouver un petit restaurant mais au final j’ai aimé ça ! Le soir où je suis arrivée, un jeudi, il y avait même un gros marché de nuit juste à côté de mon hôtel : plein de petits stands de nourriture trop bonne notamment et l’ambiance était vraiment géniale avec tous les locaux.

 

 

Pour la première journée j’ai loué un scooter, plus simple pour se déplacer rapidement dans les alentours. Je suis allée découvrir les caves de Chiang Dao. Il faut rentrer dans un temple (Wat Tham) pour y accéder qui au passage, est très beau. Une partie des caves peut se visiter seul, avec de grands espaces éclairés et plusieurs représentations de Bouddha. Une autre partie est en revanche obligatoirement faite avec un guide locale. Contre quelques sous, un villageois vous accompagne de sa lanterne à essence pour découvrir les caves totalement noires. L’expérience est géniale ! On aperçoit petit à petit plusieurs énormes cavités, avec des stalactites et stalagmites. Pour passer d’une “chambre” à l’autre il faut passer par de petits tunnels (attention les claustro!) où il faudra un peu ramper ou marcher sur les genoux. Le tour accompagné a duré environ 20min avant de ressortir de l’autre côté. 

 

 

Après ces caves et ce temple j’ai pris la direction d’un autre temple, celui de Wat Tham Pha Plong. Sa particularité est qu’il est caché dans la jungle et pour y monter il faut gravir.. 500 marches! Ca fait les mollets, d’autant plus qu’en arrivant en bas, on vous propose d’aider le temple en montant des seaux de sables pour la rénovation de certaines parties. Vous n’êtes pas du tout obligé de le faire mais si vous voulez faire une bonne action, prenez deux seaux par personnes! Tout au long de la montée il y a plein de citations religieuses et spirituelles gravées sur des planches. Une fois presque arrivé en haut, on découvre enfin le temple perdu au milieu de la végétation, superbe! Il faut ensuite grimper encore quelques marches pour en découvrir l’intérieur. Quand j’y suis allée il n’y avait vraiment personne. Quelques moines vivent là et si vous y allez à certaines heures spécifiques, vous pourrez peut-être les apercevoir en méditation. 

 

 

J’avais envie de faire bien d’autres choses à Chiang Dao, je voulais aussi aller à Paï et dans plusieurs petits villages proches de la frontière Birmane, mais ça n’a pas été possible. Pourquoi? A cause d’un pic de pollution énorme dû aux brulis des agriculteurs du nord de la Thaïlande. Apparemment chaque mois de mars/avril, les thaïs brulent les rizières et les champs pour préparer à la saison suivante. Sauf qu’avec la chaleur, le manque de pluie et de vent, toutes ces fumées toxiques stagnent dans le ciel et viennent recouvrir les villes. En regardant sur les sites internet spécialisés en qualité de l’air, je me suis même rendu compte que Chiang Mai était, à un instant T, la ville la plus polluée au monde ! On ne voyait littéralement plus rien à quelques centaines de mètres de soi, l’air était irrespirable, malsain.. bref j’ai donc décidé de prendre la direction du sud plus tôt que prévu. Si vous prévoyez un voyage à ces mois-là, soyez prévenu que vous risquez d’avoir la même chose.. 

 

 

Infos Pratiques : 

Transports : pour aller de Chiang Rai à Chiang Dao j’ai pris le bus. Il n’en existe pas de direct, on est obligé de passer par Chiang Mai. Le premier trajet dure 3h30 et coûte 150 à 200 Baths (4-5€) depuis le terminal 2. Une fois arrivée au terminal 2 de Chiang Mai il faut prendre un taxi partagé (red car) pour aller jusqu’au terminal 1, environ 30min (selon le trajet des autres passagers) et 30 Baths (1€). Puis prendre sur place un bus Chiang Mai – Chiang Dao pour 40 Baths (1€) et 1h30 de trajet (attention routes de montagnes, ça tourne beaucoup). Sur place, location de scooter à 300 Baths/jour (9€). Pour retourner sur Bangkok depuis Chiang Dao, reprendre un bus jusqu’à Chiang Mai puis aller à l’aéroport en GRAB, vols à 40€. 

Logement : j’ai dormi au Saming Chiang Dao Guest House, 420 Baths la nuit (11€) pour une chambre double avec clim et salle de bain privé. J’avais une chambre à l’étage c’était vraiment génial, très tranquille et une vue sympa sur la montagne. Les propriétaires sont super sympas, on peut louer des scooter et des vélos et il y a des bananes et du thé gratuit à longueur de journée. Situé pile dans le centre et proche d’un arrêt de bus ! 

Caves de Chiang Dao : entrée à 40 Baths (1€) par personne puis pour découvrir une partie des caves, il faut payer 200 Baths (6€) par “lanterne” (entendez par guide qui vous accompagne).

 

| Koh Lipe

Pour aller retrouver l’air frais j’ai donc décidé d’aller dans les îles et particulièrement à Koh Lipe, qui m’avait bien tapé dans l’oeil. Après un avion, une nuit de bus et un bateau, me voici arrivée sur cette île plutôt paradisiaque. L’eau est d’un bleu turquoise indécent.. Cette île est touristique, oui, mais bien loin du tourisme de masse. Je me suis très facilement retrouvée quasi seule sur les plages ou dans l’eau. Il n’y a que le soir, sur “Walking Street“, la rue principale, qu’on voit beaucoup de monde. 

 

 

Koh Lipe est l’endroit parfait pour prendre son temps, se reposer, ne pas faire grand chose. Mais en dehors de bronzer et dormir je peux quand même vous conseiller quelques activités ! Notamment aller sur Koh Adang, cette grande île sauvage que vous voyez s’élever depuis Koh Lipe. Prenez la journée pour en profiter. Vous pouvez commencer par faire la balade à travers la jungle pour monter aux trois “viewpoints” qui permettent d’avoir une vue de dingue sur Lipe. Ca grimpe assez fort pendant 45 minutes, prenez bien de l’eau et de la crème solaire. Une fois redescendue vous pouvez aussi faire la balade pour aller jusqu’à la cascade des Pirates avant de terminer en se baignant dans l’eau turquoise de la mer. 

 

 

Une autre chose géniale à faire est par exemple de louer un kayak ou un paddle pour quelques heures et d’aller sur Koh Kra, mini île déserte en face de la “sunrise beach“. On peut accoster sur une petite plage et faire des heures de snorkelling à partir de là, il y a plein de poissons et de coraux à admirer ! En début ou en fin de journée il n’y avait personne.. Vous pouvez aussi booker sur la walking street une journée de snorkelling sur d’autres îles plus lointaines, pour 500 à 800 Baths selon le programme (15-20€), avec déjeuner compris ou encore un baptême de plongée pour 2500 Baths (75€). Il y a de superbes spots à découvrir !

 

 

Enfin, je ne peux que vous conseiller de vous réveiller pour le lever de soleil depuis sunrise beach et d’aller en fin de journée sur sunset beach pour voir le soleil partir dans la mer ! Malgré le petit aspect touristique, j’ai adoré cette île. Je m’y suis vraiment sentie bien et je vous conseille d’y faire un tour pour éviter les Phuket, Tao ou Samui. La prochaine fois que j’y vais j’ai aussi envie de découvrir Koh Kradan et Koh Ngai, beaucoup moins touristiques mais magnifiques!

 

 

Infos pratiques : 

Transport : bus de nuit Bangkok – Pakbara (en direction de Satun), environ 20€. Je suis passée par le site 12goasia, qui permet de réserver un tas de trajets. En soit, vous pouvez aller au terminal et acheter votre billet sur place quelques euros moins chers, mais les places ne sont pas garanties! Le trajet dure environ 14h, les sièges sont spacieux et en dormant, ça passe vite. Dites bien au chauffeur que vous allez à Pakbara, il s’arrêtera tout seul et vous réveillera s’il le faut. Une fois descendue du bus il faut prendre un moto taxi jusqu’au port pour 80Baths (2€) puis prendre un ticket pour le speed boat dans l’une des agences, le prix normal est de 500 à 600 Baths (15€), pour 1h30 de trajet. Sur l’île c’est très facile de se déplacer à pied ou à vélo. Il y a aussi des moto taxis qui tarifient chaque trajet pour 50Baths/personne. 

Logement : évidemment c’est plus cher que sur le continent ! Il y a plusieurs options possibles. Si vous êtes seuls, il y a beaucoup d’auberges de jeunesse, je peux vous conseiller l’auberge “A Plus“, à 11€ par nuit, très bien située et moderne. Si vous êtes deux, vous pouvez aller au Seahorse hostel, chambre privée mais attention, sur le mode auberge quand même : sanitaires communs et clim commune, les chambres ne sont pas du tout isolée des sons des autres. Outre ça c’est proche du centre, propre et au moins vous avez un lit double. 23€ la nuit pour deux, 14€ si jamais vous êtes seul. Le gérant prête gratuitement des masques et tubas. Enfin si vous voulez vous faire plaisir vous pouvez aller au Castaway Resort par exemple, 70€ la nuit dans un bungalow en bois sur double étage, proche de la plage. Vraiment très mignon !

Activités : le bateau taxi pour aller sur Adang coûte 200 Baths A/R par personne (6€). Une location de kayak depuis le Castaway Resort (ouvert même aux non clients) coûte 350 Baths les 3h ou 500 Baths (15€) pour la journée. C’est le moins cher que j’ai trouvé bizarrement ! Les masques en revanche se louent à 50 Baths (1€20) la journée mais en ville, sur la plage c’est plutôt le double. 

 

 

| Ayutthaya

Ayutthaya est l’ancienne capitale du royaume de Siam. La ville regroupait des dizaines de sublimes temples, désormais en ruines. Les visiter est vraiment superbe. Voici une petite sélection photo des temples que j’ai préféré. Evidemment il y en a beaucoup et chacun aura ses préférences.. N’hésitez pas à me donner les votre ! Je vous donne des conseils pratiques pour vous déplacer en bas des photos.

 

Wat Ratchabutana

 

Wat Maha That

 

Wat Phra Si Sanpeth

 

Wat Chaiwatthanaram

 

Infos pratiques : 

Transports : Pour aller à Ayutthaya depuis Bangkok il y a plusieurs solutions. La plus économique reste le train, 15 Baths l’aller et 20 Baths le retour, soit moins d’1€ le trajet de 1h30. (La SNCF n’a qu’à bien se tenir). Vous pouvez aussi prendre des mini bus partagé ou encore payer une excursion, ce qui sera beaucoup plus cher. Un tuk tuk depuis Kao San Road jusqu’à la gare coûte 100 Baths environ. 

Pour découvrir la ville sur place il y a encore plusieurs solutions. La plus économique évidemment c’est de le faire à pieds, mais il faut avoir du temps et ne pas vouloir aller aux temples excentrés. Vous pouvez aussi louer un vélo pour 1€50 la journée ou encore un scooter pour 150 Baths (4€). J’avais envie de voir des temples assez éloignés et je n’avais que l’après-midi pour découvrir la ville, donc j’ai opté pour le scooter et je n’ai pas regretté, le timing a été parfait ! 

Activités : il y a des dizaines de temples dans la ville, certains plus beaux que d’autres. L’entrée de chacun coûte normalement 50 Baths (1€20). 

 

 

 

| Bangkok

J’avais beaucoup d’appréhensions sur Bangkok avant de venir, car j’imaginais la capitale thaïlandaise comme étant polluée au plus haut point. Après ma mésaventure climatique dans le nord, c’est finalement un grand ciel bleu que je découvre en arrivant dans la ville. Je suis bien soulagée et finalement agréablement surprise de l’ambiance locale. Il y a beaucoup de touristes, c’est assez inévitable dans une capitale, mais ça ne me gêne pas tant que ça ici. Au final je n’ai passé que deux jours sur Bangkok, voici donc quelques conseils sur la ville. 

Se déplacer : une partie de Bangkok peut se faire à pied, celle qui part de Kao San et va jusqu’au Wat Arun. Si vous aimez marcher comme moi, la balade est sympa et comme les stops sont récurrents, on n’a pas l’impression de marcher tant que ça. Une autre solution pour aller d’un point à un autre sont les tuk-tuk. On n’peut pas les rater, ils sont littéralement partout. Il ne faut pas hésiter à négocier le prix (sans exagérer non plus, c’est souvent leur seul revenu) et à utiliser l’application GRAB pour se faire une idée du prix à négocier. D’ailleurs cette dernière peut être utile si vous faites un plus long trajet ou si vous êtes plusieurs. Grab c’est tout simplement le Uber asiatique, l’application marche exactement pareil. 

Que faire ?

Kao San Road le soir 

L’endroit des touristes à 1000% mais une ambiance particulière à découvrir quand le soleil se couche! Une rue bondée de monde, de bars, de petits shops à même la rue. Parfait pour acheter des souvenirs, manger un pad thaï ou un smoothie pour trois fois rien ou encore pourquoi pas pour vous faire tatouer 😀 

 

Le Wat Arun de nuit

Depuis un point de vue en hauteur ou depuis la rive d’en face, observer le Wat Arun de nuit et de l’extérieur est une bonne idée. Il est très joliment éclairé et ressort bien dans le paysage sombre du reste de Bangkok. 

 

Le Wat Pho 

Entrée à 200 Baths avec une bouteille d’eau incluse. C’est l’un des temples les plus connus de Bangkok et il peut vite être bondé.. moi j’ai eu de la chance, il n’y avait quasi personne ! Le temple est plus grand qu’on ne l’imagine et l’architecture très variée. 

 

Le Golden Mount 

Grimpez au Golden Mount (la montagne d’or) au coucher du soleil, vous ne serez pas déçu de la vue ! L’entrée coûte 50 Baths (1€20), il y a plusieurs dizaines de marches à monter pour arriver en haut du temple et pouvoir contempler la vue de Bangkok.

 

Le palais royal

Petite déception pour moi, j’avais bien envie de découvrir le Palais Royal qui avait l’air magnifique de l’extérieur. Mais en arrivant, des centaines et des centaines de personnes étaient présentes et ça m’a beaucoup rebuté comparé aux autres endroit que j’avais pu découvrir avec du calme. D’autant plus que l’entrée est à 500 Baths (15€), plutôt cher comparé au reste. Il faut aussi faire bien attention à se couvrir les épaules et les jambes car sinon, obligé de payer pour des vêtements à l’entrée (et c’est cher).

 

Alors, la Thaïlande au final ? 

Eh bien contre toute attente.. c’est un grand oui ! J’arrivais avec plein d’appréhensions sur le pays, j’imaginais ne pas pouvoir l’aimer et pourtant.. je me suis bien rendue compte à quel point c’était bête d’avoir des préjugés sur un pays. Oui la Thaïlande c’est touristique voir même très touristique par endroit. Mais le pays est super grand et il suffit de sortir de l’itinéraire de base pour faire de jolies découvertes et se retrouver sans touriste. Dans les petits villages les gens sont très accueillants et les prix très corrects.

Si jamais vous pensez que la Thaïlande n’est pas faite pour vous, ayez donc l’esprit ouvert et essayez quand même !

 

PS ! 

Je n’suis pas là pour donner des leçons mais juste pour vous pousser à penser à vos choix en voyage. 🙏🏻 Nous sommes de plus en plus de voyageurs dans le monde et je suis persuadée qu’il est important d’être des voyageurs responsables. Il est notamment important de penser au bien-être animal, aux conditions de leur captivité, aux manières dont ils sont traités quand les touristes sont là ou non. Pour moi, monter sur un éléphant qui est dirigé avec une pointe, attaché avec des chaînes et dressé contre sa nature devrait être interdit. Et je ne comprends vraiment pas les gens qui sont contents de le faire sans se rendre compte des répercussions qu’il y a derrière pour l’animal.. (En revanche, pour en avoir discuté avec Marine de @voyagez.autrement , il faut aussi comprendre qu’il y a des Thaï très attachés à leurs éléphants, qui s’en occupent avec respect et selon leurs traditions ancestrales, qui refusent que les gens leur montent dessus et qui ne maltraitent pas leurs animaux..) ⚠️ Attention, j’essaye bien de distinguer maltraitance et domestication ici, c’est un grand débat à avoir! Et il faut avoir en tête qu’en Occident par exemple, on a domestiqué totalement chevaux chats et chiens par exemple.. Réflexions ouvertes 🤓 

 

Vous préférez organiser votre voyage avec une agence ?

 

Si vous avez besoin d’aide pour l’organisation de votre voyage et que vous souhaitez un voyage personnalisé et authentique en Thaïlande, prenez contact avec Olivier, conseiller local de l’agence TraceDirecte, qui vous fera découvrir les secrets de la Thaïlande et de ses sites incontournables en vous facilitant les rencontres riches en émotion. Cliquez ici pour faire une demande de devis et recevoir un retour rapide d’Olivier pour échanger sur votre projet.

 

Une petite note ?
fr French
X
Share This