L’année dernière pour mon anniversaire j’avais eu la chance de nager avec les dauphins sauvages à Zanzibar, sur la fin de mon tour du monde. Cette année encore une fois je fête mes 24 ans à l’étranger en ayant eu la jolie surprise d’aller sillonner les route suédoises avec Charlie. De l’aéroport de Stockholm jusqu’en Laponie en passant par les terres et un bout de côte, voici mon itinéraire et mes conseils ! 

 

 

 

| Vos questions sur Instagram

Le coût de la vie est cher ? C’est élevé dans les pays du nord en effet ! C’est pour ça qu’on a décidé de camper nous car les logements dans certains endroits sont à 80/100€ la nuit. Pour la nourriture les supermarchés sont à des prix similaires à chez nous, tout comme pour l’essence. Il n’y a pas de péage sur les routes et enfin la nature est gratuite ! C’est cher en soi mais on peut facilement se débrouiller pour réduire les coûts.

Quel budget prévoir du coup ? En dehors du plein été on peut trouver un Paris Stockholm pour moins de 100€ A/R. Pour la location de voiture, en passant par le comparateur BSP Auto, on a loué une voiture chez Trifthy/Hertz pour 170€ la semaine, on a eu une Volvo toute neuve, automatique et très spacieuse. Pour l’essence, on a roulé 3000km, on a fait 3 pleins et demi, pour 125€ par personne. Pour la nourriture on en a eu pour 100€ environ. Nous avons dormi en mode camping tous les soirs sauf un à Kiruna où on s’est pris un super cabanon pour 20€ par personne. Soit un total d’environ 380€ par personne tout compris pour 8 jours, sur la base d’un trip à deux du nord au sud aller retour.

Comment c’est de dormir dans la voiture? Et comment prendre des douches? On avait une voiture très spacieuse donc en baissant les sièges arrière, en mettant nos matelas auto gonflables et nos duvets, on était très bien ! On se lave à la lingette ou avec un gant et de l’eau. Puis quand ça commence à sentir un peu trop, on peut contre quelques sous prendre une douche en camping ou en auberge par exemple.

 

 

 

 

| Fiche d’identité

  • La Suède est frontalière avec la Norvège et la Finlande, faisant partie des pays scandinaves.
  • Une partie du pays fait parti de la Laponie et se trouve au dessus du cercle polaire.
  • Il n’y a que 10 millions d’habitants en Suède, mais c’est pourtant le 5ème plus grand pays d’Europe.
  • Il y a des milliers d’îles, de lacs et de forêts de sapins sur le territoire.
  • La monnaie est la couronne suédoise.

 

 

 

| Etape 1 – Lac de Siljan –

3h de route, 280 km

 

On a commencé notre road trip de l’aéroport de Stockholm, qui se trouve bien au nord de la capitale. On avait tellement envie de grands espaces qu’on a directement décidé de prendre la route vers le nord. Nous avions alors deux choix : passer par la côte ou passer par l’intérieur des terres. On voulait prendre notre temps et mettre toutes les chances de notre côté de voir de beaux paysages rapidement alors on a choisi de passer par les terres ! On a regardé notre GPS et on a remarqué le fameux lac de Siljan, assez connu en Suède.

Premières heures de conduite et on découvre déjà un pays magnifique et 100% nature. Il y a des petits lacs partout, des forêts de sapins à n’en plus pouvoir et la faune est déjà présente pour nous : on rencontre notre premier élan sur la route qui galope juste devant notre voiture. Après trois heures de route on arrive enfin au lac, le ciel est un peu sombre, il est quasiment minuit mais il ne fait pas nuit noire en été là-bas. On décide de se poser du côté de Leksand où se trouve un mini port, des plagettes et des petites îles juste en face. On découvre après une nuit dans la voiture à quel point l’endroit est beau ! Le ciel est très changeant et rend l’atmosphère au dessus du lac magique.

(On a dormi exactement à côté du Tallberg Camping. Il y a des toilettes publics tout proche de là pour se rafraîchir et se soulager, facilement trouvables avec l’appli Maps.me !)

 

 

 

| Etape 2 – Ratansbyn & Ostersund

4h30 de route, 340 km

 

Les paysages continuent de défiler sous nos yeux pendant que nous remontons vers le nord. Petit arrêt au lac de Ratansbyn pour profiter du superbe cadre et d’un pique nique avec vue bien mérité. On a eu de la chance avec un grand soleil et pas de vent, ce qui faisait refléter le ciel dans le lac parfaitement. On a aussi eu droit à un super beau cadeau de la nature, nos premiers rennes ! Je les ai aperçu de loin et j’ai cru devenir folle. Ils étaient tellement beaux, en liberté dans une prairie bien verte. En continuant notre route on en a aperçu d’autres encore plus proches de nous. C’était magique ! Pour la petite anecdote on a vu nos premiers rennes quelques minutes seulement après avoir dépassé le panneau “Welcome to Laponia“.. histoire vraie! On a ensuite décidé de se poser pour la nuit près du lac d’Ostersund avec au loin la vue sur des sommets enneigés.

 

 

 

| Etape 3 – Parc national de Sarek

8h30 de route, 700 km

 

Grosse partie de route ! Eh oui, il faut bien avancer pour rejoindre le grand nord. Je découvre le parc national de Sarek complètement par hasard en regardant les alentours sur mon GPS. En arrivant à Jokkmokk on prend la route qui mène vers l’ouest pour aller jusqu’au bout de celle-ci. Les paysages qui défilent devant nous sont absolument magnifiques, on passe par des forêts, puis au milieu des lacs et enfin les montagnes apparaissent. Après une bonne heure et demie de route on arrive à Kvikkjokk, impossible d’aller plus loin. On se pose sur l’énorme parking de la Kvikkjokk Fjallstation et encore une fois par hasard on découvre à quelques mètres de là un endroit magnifiques avec des rapides et des montagnes en toile de fond, une vraie beauté ! (Coordonnées GPS exactes du point de vue : 66571746, 17431095). On n’a aucune idée des randonnées à faire dans les environs mais on rencontre par hasard un local qui nous donne plein de conseils. On trouve alors une superbe rando à faire pour prendre de la hauteur sur le parc. On note aussi quelques indications qui sont censées nous mener à une belle cascade, les seules infos sont qu’elle se trouve à 7km au sud de la ville puis à quelques centaines de mètres à travers la forêts, ça va être drôle !

 

 

On trouve un spot pour dormir et le lendemain nous voilà partie pour rejoindre le sommet de la montagne Sjnjierak. (Coordonnées GPS exactes du point de départ de la rando : 66571235, 174354). Le chemin est assez simple, bien qu’il reste encore un peu de neige ou de boue. Après une grosse heure de marche on arrive en haut et là.. le souffle coupé ! La vue à 360 degrés sur les environs est vraiment superbe. On voit des lacs, des montagnes, des sommets enneigés.. bref c’est complètement fou.

 

 

Après être redescendue de la montagne on prend la route pour tenter de trouve la fameuse cascade. On calcule où se trouvent les 7km au sud de la ville sans trop y croire et là.. on trouve bien un panneau avec le nom indiqué ! Ca paraissait complètement fou. On suit le petit chemin à travers la forêt et on découvre en effet la magnifique cascade Brudsoljan. (Coordonnées GPS exactes du point de départ du chemin pour la cascade : 66535242, 17511169). La découverte du parc national de Sarek était une belle surprise, d’autant plus qu’on a croisé aucun touriste..

 

 

 

| Etape 4 – Parc national d’Abisko

5h de route, 400 km

 

La Laponie, la vraie ! On arrive dans la ville d’Abisko avec une météo pas top malheureusement : le ciel est couvert et menaçant. Mais ça ne va pas nous empêcher de découvrir le parc national du même nom ! On gare la voiture à l’Abisko Turiststation pour partir vers le Canyon Abiskojakka. Un magnifique cours d’eau déjanté se fraie un passage à travers des roches sculptées par le courant. (Beau point de vue vers les coordonnées 68212063, 18460897). Ensuite il est possible de continuer la marche pour aller jusqu’au superbe lac Abiskojaure. Mais nous comme le ciel devenait orageux on ne s’est pas risqué à partir en rando.

 

 

Il suffit de suivre le chemin qui longe le canyon et passer sous la route pour aller de l’autre côté et découvrir le reste du canyon qui passe à travers un tunnel construit il y a des années. Il y a plusieurs belvédères pour observer le cours d’eau d’un côté et l’immense lac Tornetrask de l’autre et il y a même des chemins pour aller au bord du lac. Alors qu’on était en chemin pour y aller il a commencé à pleuvoir.. Tant pis pour nous ! En tout cas en été il y a pas mal de choses à faire autour d’Abisko et j’ai vu qu’en hiver il était possible d’aller à l’Aurora Sky Station pour admirer les aurores boréales !

 

 

| Etape 5 – Parc national du Skuleskogen

10h de route, 850km

 

Grosse portion de route pour descendre dans le sud, qu’on a heureusement fait en deux fois ! Par contre après avoir fait l’aller à travers les terres sur des petites routes sauvages, ce retour par l’autoroute me paraît bien plus fade. Enfin bon, encore une fois on trouve par hasard un nouveau parc national, celui du Skuleskogen. J’ai un peu de mal à trouver des infos dessus pour savoir qu’elle est la meilleure entrée pour aller voir certains points de vue du parc, car il y en a plusieurs. Au bout de nombreuses minutes de recherches je trouve que l’entrée sud est finalement la meilleure pour nous. On laisse la voiture gratuitement sur le parking et on commence notre marche. La balade se fait à travers la forêt puis des clairières et enfin on grimpe sur des cailloux pour arriver au Slattdalsskrevan (Coordonnées GPS exactes : 63062815, 1830025). C’est une immense faille de 100m de long qui est très impressionnante ! On arrive en haut de la faille et c’est possible de descendre dedans. On est revenu en haut de la faille et on a grimpé sur la gauche (quand on a la faille face à soi) pour aller pique niquer en hauteur avec une vue à couper le souffle sur les environs !

 

 

Après s’être bien rempli le ventre on a suivi le chemin pour aller au Slattdalsberget, une colline qui offre des points de vue encore une fois magnifiques. La montée était un peu raide, ressemblant un peu à de l’escalade sur quelques mètres mais ça se fait ! La boucle se fait en à peu près 2h de marche pure + touuutes les pauses. Il est possible de partir pour plusieurs jours de marche dans ce parc, ce qui à l’air bien cool à faire. Après ça on a repris la route vers l’aéroport de Stockholm (environ 5h de route et 500km) et on a pris notre vol retour..

 

 

 

| Bilan

 

J’avais envie de découvrir ce pays depuis pas mal de temps et j’ai été totalement séduite ! La Suède a des paysages à couper le souffle et regorge d’une faune et d’une flore vivante. Y aller en été était parfait pour pouvoir bouger partout et faire beaucoup de randonnée. D’autant plus qu’on a pu observer le soleil de minuit, en montant vers le nord il n’y avait plus une seule minute de nuit la nuit. Oui oui vous avez bien lu. Il faisait jour toute la nuit ! Assez perturbant au début de se réveiller à 3h du matin et d’avoir l’impression qu’il est midi mais bon, avec un bon bandeau pour les yeux on s’y fait rapidement. Au final ça permet de profiter des jours plus longtemps et d’avoir des couchers de soleil qui dure des heures avant de se lever directement. Ca m’a donné envie d’y retourner en hiver car le pays doit avoir un tout autre visage. Les activités n’ont également rien à voir évidemment et j’aimerai beaucoup revoir des aurores boréales (que j’avais vu pour la première fois en Islande!). En tout cas je vous conseille fortement de faire un road trip en Suède un jour !

 

 

L’article t’as donné envie de partir ou t’as aidé dans la préparation de ton voyage ? N’hésite pas à me laisser un commentaire pour le dire ! 

Une petite note ?
fr French
X
Share This